Magazine Sport

Derrière l’objectif !

Publié le 18 juin 2012 par Jéremie Eloy

Ce week-end la météo annonçait un fort coup de vent, avec de la houle. Je traque en Bretagne la moindre vague et le vent pour le prochain épisode de Make My Day.
Une bonne session c’est la conjonction de 4 facteurs : du vent, de la houle, du soleil, et être en phase avec la marée. Un spot peut marcher à mi marée et entre les 2 c’est complètement plat.
En Bretagne, l’on peut vite parcourir des centaines de kilomètres pour aller d’un spot à un autre, et un grain de sable peut vous faire louper la bonne heure de session.

Samedi s’annonçait bien, du soleil, du vent (30-35nds), petit coefficient (50), et de la houle, un poil trop sud ouest mais 4m avec 11 secondes de période.

J’avais en tête un spot peu connu, une dalle rocheuse qui lève une belle vague tubulaire (slab), le spot est au large entre Saint Malo et Quiberon (ok je sais ça en fait des kilomètres).

J’aime particulièrement ce genre de “mission”, rouler, s’organiser, ne rien oublier, être dans le timing… quand cela fonctionne c’est toujours plus jouissif que rider sur un spot devant sa chambre (quoique)

Soucieux de l’environnement, Yves le Caméraman est parti au large en stand up (enfin surtout on n’avait pas de bateau) caméra dans le dos, vent dans le dos (side off) tout allait bien pour lui (jusqu’ici) de mon côté en 7 mètres le vent etait bien irrégulier mais plus que correct.
Yves se posa comme prévu sur un rocher face à la dalle.
j’aime beaucoup cette vague, il y a un trou, le rocher est à fleur d’eau, c’est un peu jouer au chat et la souris. être bien placé, une demi seconde en retard et je tombe dans le trou, en avance je risque d’aller gratter le fond…

La houle n’est pas si grosse, mais c’est la marée basse, parfois cela peut prendre 2 voir 3 tailles de plus pendant une heure, ou juste une demi heure.

J’y suis resté 2h30, seul! gavage! La houle ne fut pas aussi grosse que prévue, mais il y a bien eu quelques sets plutôt convenables: pour info on doit avoir plus de 100 vagues filmées, c’est tout l’avantage du kite, de la boucherie, on peut prendre la première vague de la série, la 3eme ou au pire la 4eme, on est très mobile sur l’eau quand le vent coopère.

le retour par vent de terre s’annonçait périlleux, surtout pour yves en stand up avec 35 nds de vent de face.
Je l’ai tracté sur une partie, l’autre partie il l’a fait accroupi à la rame, j’avais l’impression qu’il n’avançait pas.
Après 40 minutes on a réussi à rentrer à la plage, rincé et plutôt content.
On est aller faire un ravage à la Boulangerie du coin, et j’ai dormi toute la route du retour. Voila une belle journée comme la Bretagne sait en offrir, et quand tous les éléments se mettent ensemble pour offrir le meilleur d’un spot.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jéremie Eloy 536 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog