Magazine Cinéma

La vie ne se comprend que par un retour en arrière, mais on ne la vit qu’en avant.

Par Nada @nada

Dimanche soir NRJ12 diffusait deux documentaires. Dans le premier les protagonistes étaient riches, extravagants et dépensiers ; le second racontait l’histoire d’un rescapé d’Afghanistan et l’enfer que vit un adolescent atteint de mucoviscidose. Dans le premier une strip-teaseuse accro au shopping de luxe avait une ardoise de plus de 100 000$ à son actif, ardoise qu’elle espérait effacer en devenant une star (de quoi, ça c’est encore une autre question). Le second montrait à quel point le jeune malade était un battant du quotidien, en plus d’être un prodige de la musique que même la reine Elisabeth II est allée applaudir. Nous avons tous nos problèmes, mais tous ne sont pas des problèmes.

Put your plan into action action reaction

S’il faut apprendre à se recentrer sur soi et analyser son passé pour mieux se connaître, l’abus d’introspection est dangereux pour la vie sociale le moral.
Nik Wallenda a traversé vendredi les chutes du Niagara sur un fil d’acier. Plus d’un siècle que cela n’avait été fait ! Autant dire que l’introspection, ce funambule américain de 33 ans la manie bien tant il faut connaître ses forces et ses faiblesses pour réaliser une telle prouesse. Durée de la traversée : 40 minutes. L’idée peut paraître farfelue à l’heure où tous n’aspirent plus qu’à la célébrité ; pourtant son rêve à lui c’était ça, depuis l’âge de six ans. Il faut dire que le jeune homme est issu d’une famille d’artistes de cirque. Instabilité, brume, vents violents : un véritable défi mais pour Nick “c’est plus une affaire de mental que de physique”.

Le mental… Oui car rêver sa vie ne suffit pas. Henry James a dit : “il est temps de vivre la vie que tu t’es imaginé(e)”. Peut-être aurait-il dû préciser “en mettant tout en oeuvre pour y parvenir” car en observant bien les gens, il semble que tous attendent que le bonheur leur tombe sur la tête.
Samedi soir Laurent Ruquier invitait Soan, venu présenter son nouvel album. L’interviewe se passe, les compliments d’Audrey Pulvar et Natacha Polony fusent (fait suffisamment rare pour être souligné) puis vers la fin le chanteur prononce une phrase intéressante puisqu’il dit ceci : “J’ai fait plein de boulots différents mais pas longtemps ; c’est là que je ‘ai compris que je voulais vraiment écrire des chansons”.  Avoir la rage, la niak, envers et contre tous tout. Travailler, s’entraîner, se tromper, tomber, mais toujours se relever bref, l’expérience : voilà pour moi la meilleure des thérapies !

Sans action concrète vos rêves ne seront qu’un éphémère cliché intangible. La vie ne se comprend que par un retour en arrière, mais on ne la vit qu’en avant. Action-réaction !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nada 1051 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines