Magazine Santé

IMPLANTS PIP: Le nouveau rapport britannique qui précise le risque de rupture – NHS et UK National Health Service

Publié le 18 juin 2012 par Santelog @santelog

IMPLANTS PIP: Le nouveau rapport britannique qui précise le risque de rupture – NHS et UK National Health ServiceLe rapport final du groupe consultatif d'experts britanniques, présidé par Sir Bruce Keogh, Directeur médical du National Health Service, publié le 18 Juin 2012, conclut que les analyses chimiques et toxicologiques d'une grande variété d'implants PIP n'ont pas mis en évidence de risque toxologique significatif pour la santé humaine, mais confirme un risque de rupture multiplié par 2 à 6 par rapport aux autres implants.  Aucune autre étude ne pourra venir modifier ces conclusions, précise le rapport !


Pas de risque toxologique : La seule variation chimique importante relevée par le groupe d'experts dans les implants PIP, serait des niveaux plus élevés de siloxanes, des composés du silicium, que dans les autres implants mammaires en silicone. Pas d'autres impuretés organiques et inorganiques significatives n'auraient été identifiées dans les implants PIP testés. Un très faible niveau de césium aurait été identifié mais les experts écartent tout risque pour la santé.


Un risque de rupture multiplié par 2 à 6 : En revanche, l'évaluation révèle que les implants PIP sont plus susceptibles de rupture ou de fuite que les autres implants et de 2 à 6 fois plus. Ce taux de rupture pour les implants PIP est estimé à environ 6-12% à 5 ans et de 15-30% à 10 ans, avec une petite marge d'incertitude sur ces estimations. Il faut rappeler ici, que le dernier bilan de l'Agence de santé française ANSM évoque un taux de rupture chez 7,5 % des femmes implantées dont 43% survenues dans un délai de moins de 5 ans après la pose des implants et 81% dans un délai de moins de 8 ans. Il faut rappeler également cette étude passé inaperçue, publiée en avril dernier dans le Journal of Plastic, Reconstructive and Aesthetic Surgery qui conclut à un taux d'échec significativement plus élevé des implants PIP et qui pourrait atteindre jusqu'à 33,8%.


Les risques associés à la rupture, évoqués par le groupe d'experts vont de la réaction locale à l'hypertrophie des ganglions lymphatiques. Mais le groupe d'experts n'oublie pas de signaler aussi les risques liés à toute explantation dont le risque de lésion, d'infection, et jusqu'au décès « même pour les patientes en bonne santé ». Les experts rappellent aussi que tous les types d'implants mammaires présentent un risque d'échec.


Au Royaume-Uni, 7.000 patientes ont choisi l'explantation de leurs implants PIP, pour 40.000 femmes implantées vs 5.000 patientes en France, pour 30.000 femmes implantées avec les prothèses PIP.


Sources: NHS « PIP breast implants – latest from the NHS” et UK Department of Health 18 June 2012 Poly implant Prothese (PiP) breast implants: Final report of the Expert Group (PDF, 163kb). Et Final expert report on PiP breast implants published.


IMPLANTS PIP: Le nouveau rapport britannique qui précise le risque de rupture – NHS et UK National Health Service
Accéder
aux dernières actualités sur les Implants PIP

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine