Magazine High tech

Google s’inquiète des censures web par les Etats

Publié le 18 juin 2012 par Brokenbird @JournalDuGeek

Google, fidèle à son habitude de transparence, dévoile quelques chiffres sur son blog officiel. Aujourd’hui, ces derniers concernent la censure demandée par les États, et Google s’inquiète d’une recrudescence des demandes de suppression de contenus. Basant son rapport sur les demandes effectuées entre juillet et décembre 2011, la firme de Mountain View annonce que 1000 contenus ont fait l’objet d’une demande de suppression par des États. Google a accédé à 65% des demandes, celles appuyées par des ordonnances judiciaires.

Google s’inquiète des censures web par les Etats

Nous pouvons observer que l’on nous demande essentiellement de retirer des contenus liés à des messages politiques. Ceci est inquiétant non seulement parce que la liberté d’expression est remise en cause, mais aussi parce que certaines de ces demandes proviennent de pays auxquels on ne s’attend pas – comme par exemple des démocraties occidentales que l’on n’associe pas habituellement à la pratique de la censure.

peut-on lire sur le blog de Google. Google indique que le gouvernement allemand a fait 103 demandes à Google pour supprimer des contenus online. Ces derniers critiquaient des hommes et des femmes politiques du pays, et ces demandes en font le pays le plus censeur d’Europe, juste devant l’Angleterre avec 49 demandes de suppressions sur des contenus suscitant la colère des institutions. La France a quant à elle demandé « seulement » 31 fois à Google de retirer des contenus sur le web. Mais les champions du monde de la censure restent les États-Unis, avec 187 demandes à propos de pages que le gouvernement aimerait voir disparaître.

Google s’inquiète d’une telle situation. Selon le site américain, les demandes de suppression de contenus ont augmenté de 40% en deux ans, et est un frein à la liberté d’expression :

Nous avons remarqué que les agences gouvernementales de différents pays du monde nous demandaient parfois de retirer le contenu politique que nos utilisateurs avaient posté sur nos services. Nous espérions alors que cela n’était qu’une anomalie. Nous savons désormais que ce n’est pas le cas

Source


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Brokenbird 953528 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine