Magazine Photos

Deux semaines avec le 5D mark III

Par Brice Robert

De retour sur le blog pour faire un apartée matos avant de finir sur les Nuits Sonores 2012.

Il y a maintenant deux semaines j’ai fait l’acquisition du très attendu 5dmkIII dont j’avais déjà parlé par ici.

Un gros changement, déjà d’un point de vue ergonomique. Dès la prise en main je ressent tout de suite qu’il est mieux construit, il tient d’ailleurs mieux dans la main avec sa poignée redessinée.

La batterie, c’est la même que le 5dmkII, c’est parfait !  Je découvre alors le double slot CF et SD, une première pour moi, que je trouve franchement très pratique, j’ai déjà pleins de CF et les SD coutent très peu cher en comparaison, j’en ai donc acheté deux de 8 Go.

Un petit tour dans les menus, et là… ok, je suis un peu perdu mais on est dans la cour des grands, on peut vraiment régler son boitier aux petits oignons, avec entre autres l’attribution des fonctions pour chaque touche.

On en vient maintenant au gros du sujet, l’AF !

LE point qui m’a fait basculé pour l’achat de ce boitier, car même si je suis spécialisé en photographie d’architecture je fais quand même pas mal d’évènementiel, dont des concerts.

Et là, bim ! il n’y a plus d’hésitation, ça accroche direct et déclenche aussitôt et ceci avec les 41 points croisés, les 20 autres je les ai désactivé !

S’en est donc fini du classique « je fais ma mise au point avec le collimateur central, cadre et shoot ! »

Concernant la qualité d’image, j’ai gagné un bon stop en montée d’iso. Alors que  j’étais quasi tout le temps à 3200 iso en concert voir 5000 iso en conditions très difficile, maintenant je peux monter à 6400 iso sans me poser de questions et 10000 iso en conditions difficiles !!! A 100, 200 et 400 iso, je n’ai pas noté de gain particulier.

En gros, depuis que j’utilise ce boitier, j’ai enfin l’impression d’avoir un vrai boitier pro en main. C’est pas rien comme sensation après avoir passé quelques années avec un 5d puis un 5dmkII.

J’ai le sentiment d’avoir atteint le point de rupture technique avec ce nouveau boitier, je peux maintenant shooter dans toutes les conditions de lumières sans me demander si l’AF va accrocher ou non ! Redécouvrir et utiliser mon 100mm f2 et 50mm f1.4 à pleine ouverture, c’est un grand plaisir.

Alors voilà, encore plus qu’avant, la vrai limite, c’est le bonhomme !

Joe Bel 2012 BD ©b rob 01 Deux semaines avec le 5D mark III

5D Mark III et 100 mm f2. 1/400 secondes à f3.2 et 6400 iso

(Cliquez sur les images pour les voir en grand)

Man without Country 2012 BD ©b rob 01 Deux semaines avec le 5D mark III

5D Mark III et 50 mm f1,4. 1/30 secondes à f1.8 et 10000 iso


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Brice Robert 4302 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines