Magazine Santé

Bonheur et paradis artificiels

Publié le 19 juin 2012 par Pascaletfred

WL’excercice est délicat. D’un côté une très intéressante, voire poétique initiative : la création d’un Observatoire du Bonheur. De l’autre l’initiateur de l’idée : Coca Cola, avec tout que cela suppose de sucre (voire note précédente), et d’esprit commercial… Voyons donc le verre (de Coca) à moitié plein et ne retenons que l’idée qui fait intervenir des scientifiques, spécialistes  et des chercheurs sur des thèmes liés au bonheur. Dans la quatrième édition des Cahiers de cet Observatoire du Bonheur. Il est question de la chimie de l’amour et du coup de foudre (neurotransmetteurs, hormones, etc .). Parmi les intervenants (coordonnés par Jean-Pierre Ternaux, chercheur au CNRS), Marie-Joffret Roustide, sociologue, chercheur à l’institut de veille sanitaire, propose une réflexion sur le rapport entre les drogues et le bonheur intitulée : « A la recherche du bonheur dans les paradis artificiels », dont voici une synthèse.  « Les rapports aux drogues constituent un révélateur social qui interroge les relations de l’individu au plaisir, à la liberté et aux normes sociales. Pour certains, la recherche du bonheur dans les paradis artificiels se réduit à un processus de dépendance et pour d’autres, les drogues permettent d’explorer de nouvelles sensations. La dépendance demeure encore un mystère et l’efficacité de la prévention n’est pas réellement prouvée. L’éradiction des drogues est utopique, mais la responsabilité et l’éducation des acteurs sociaux pourraient « domestiquer » leur usage. Le regard des sciences sociales allié à la neurobiologie et à la médecine est indispensable pour progresser dans la compréhnesion de ce phénomène complexe. »
L’ensemble des travaux est à retrouvé sur le site de l'Observatoire du Bonheur


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pascaletfred 429 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines