Magazine Politique

Législatives finies... (mes joies et peines du 2eme tour)

Publié le 19 juin 2012 par Falconhill
Législatives finies... (mes joies et peines du 2eme tour) La semaine a déjà commencé sur les chapeaux de roue. Je n’ai pas pris quelques instants pour faire un bilan rapide de ce que j’ai pensé de ces élections de dimanches. Pas une analyse politique, oh non. Y a les éditorialistes et les blogueurs professionnels pour ça. Juste des sentiments, comme ça. Des coups de joie et des coups de bambous.
Avec une évidence. Je ne suis pas ravi (pléonasme) de voir l’assemblée basculer à gauche. Pour me rassurer, je me dis que c’est la fin du sarkozysme et d’une droite qui était incarnée par des Lefebvre, Guéant, Morano, dont les défaites me consolent. Mais c’est une piètre satisfaction. Je suis inquiet de la suite des évènements, car je ne fais aucune confiance à Parti Socialiste.
Quelques grandes joies. La défaite de Ségolène Royal. Moment de joie immense. A ce propos, je reprends une phrase de Laurent Pinsolle : « elle a ajouté à la défaite l’inélégance en intervenant avant 20H et le ridicule d’un tri entre voix de gauche et de droite. ». Ridicule et inélégance, deux mots qui qualifient brillamment Ségolène Royal. J’aurais écrit hier que j’espérais qu’on en entendrait plus parler, de Ségolène Royal. Malheureusement, elle plait encore aux médias qui n’ont cessé de la suivre hier sur les chaines informations. Et dans sa maladive manière de toujours se mettre en scène (l’affligeante photo devant l’autocollant « Olivier Falorni » sur sa porte par exemple), elle nous a montré qu’elle ne cessait pas s’arrêter là. Législatives finies... (mes joies et peines du 2eme tour) Le ridicule ne tue pas. S’il pouvait rendre un peu silencieux…
La défaite de Jack Lang est aussi un réel bonheur. Lui aussi n’a pas peur du ridicule, mais nous le savions déjà, cet homme n’a aucun scrupule. « J'ai été victime de la fatwa de Mme Le Pen. Je suis tout ce que le FN abhorre, j'incarne l'ouverture au monde, un esprit de liberté, je me suis battu pour la cause des homosexuels. J'ai également été victime d'une campagne de bassesse de la part de mon adversaire UMP ». Non, il n’y a pas que le FN qui « abhorre » ce que représente Jack Lang. A savoir le mensonge, l’opportunisme, l’arrivisme, et l’irrespect total des électeurs et des mandats qui lui sont confiés (la palme de l’absentéisme à l’assemblée, c’est lui). Il n’y a qu’un seul responsable à la défaite de Jack Lang. Ce n’est ni l’UMP, ni le FN, c’est lui.
Les défaites de Guéant et Lefebvre, à un degré moindre Morano, ont assis ma conviction que les méthodes de l’UMP officielle sarkozyste étaient mauvaises. On ne peut pas passer son temps à insulter les gens et ceux qui ne pensent pas comme soit et s’étonner après qu’on perd toutes les élections les unes après les autres.J’ai évidemment une pensée pour certains blogueurs qui pensent qu’en insultant ceux qui ne pensent pas exactement comme soi, on peut gagner. Mine de rien, les voix de Bayrou, du clan Chirac, de Villepin, elles valaient peut être mieux que des crachats…
Enfin, les victoires de François Baroin (que je suivrai avec immense plaisir s’il voulait faire quelque chose), François Fillon, Jean Lassalle, René Dosière, m’ont fait plaisir. Même s’il a été parachuté, je suis content de la victoire d’Henri Guaino. Et Nicolas Dupont-Aignan. Heureux de le savoir réélu.
Localement, le député de droite chez moi a perdu. J’ai voté pour lui, tant pis. Je connais bien le député de gauche qui est élu, il est (était) conseiller général chez moi, et c’est quelqu’un que j’apprécie humainement. Il sera remplacé par sa suppléante au conseil général, je suis personnellement ravi pour elle. Je suis triste de la défaite du député de Carpentras que je connaissais un peu. Malgré son positionnement très à droite, je suis content de la victoire du maire d’Orange, que je connais un peu pour avoir travaillé avec lui sur certains dossiers intercommunaux, et pour l’avoir humainement apprécié.
Des déceptions. La victoire d’Olivier Ferrand dans les Bouches du Rhône m’est difficile à avaler. La victoire d’un professionnel du parachutisme, et l’incarnation parfaite de l’opportunisme politique.
Le nombre important du député du Front de Gauche. L’entrée du FN ne m’amuse pas, mais voir autant de gens se réclamant « Front de Gauche » et ayant soutenu Mélenchon m’inquiète. C’est pas marrant.
L’abstention. Un scrutin où la moitié des gens s’en foutent devrait appeler à un peu de modestie. Enfin bon…
Quelque part la défaite de François Bayrou. J’ai beau avoir été en désaccord avec sa stratégie et ses positions depuis l’entre deux tours de 2007, je lui garde quand même une affection personnellement qui fait que oui, petite tristesse.
Michelle Alliot-Marie. Je pense qu’elle n’aurait jamais du se présenter. Elle a fait le combat de trop. Sa défaite est un signal important et qui fait du bien. Je n’oublie pas la ministre de la défense de Chirac qu’elle a été. Je n’oublie qu’elle était présidente du RPR à la seule période de ma vie où j’étais encarté dans un parti (bon, j’avais voté Fillon). Et malgré le fait que je lui ai régulièrement tapé dessus, notamment pour avoir renié ce qu’elle prétendait défendre au début de sa carrière, je lui aurais souhaité une autre sortie. Tant pis.
 
Quelques sentiments balancés ci et là. Ils n’ont aucune valeur de vérité, sinon la mienne, c’est déjà pas mal. Le reste, c’est que hier matin, j’ai vu que le soleil s’était levé quand même, malgré un pays totalement socialiste. C’est bien… Le reste, c’est demain qu’on le verra. J’ai peur, je suis inquiet, mais bon… on verra bien.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Falconhill 1396 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines