Magazine Poésie

Une histoire de Nasrudin : Les apparences des choses

Par Unpeudetao

Un savant en géométrie vint voir Nasr Eddin Hodja, réputé pour sa grande sagesse.
- Mullah, on m’a raconté que tu te méfiais de la géométrie. Comment peux-tu douter d’une telle science exacte ?
- Je ne doute pas, moi, répondit Nasr Eddin, en souriant.
- Je sais que tu doutes, aussi je vais te montrer que tu te trompes de douter.

Le savant dessina une ligne dans le sable.
- Que vois-tu là ?
- Un point, répondit Nasr Eddin.
- Un point ? Mais enfin, c’est une droite.
- Oui, c’est ce que je disais, c’est un point, car je la regarde de face !

Le savant dessina un point dans le sable.
- Ca, c’est un point.
- Ah non, là, c’est une droite que l’on regarde de face !

Le savant fouilla dans son sac pour en sortir un cylindre.
- Que vois-tu là ? Ne vois-tu pas un cylindre ?
- Oh, je vois plein de choses, un cercle, un rectangle, et des formes encore plus étranges…
- Mais vois l’objet dans sa globalité ! Comment veux-tu comprendre la géométrie si tu ne reconnais pas bien les objets ?

- C’est que les apparences des choses sont trompeuses, savant. Je fais comme toi : je ne vois que ce que je veux bien voir. Quand je veux voir les choses dans leur globalité, je n’ai pas besoin de la géométrie !

*****************************************************


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Unpeudetao 369 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine