Magazine Poésie

Renée BROCK : Ortie

Par Unpeudetao

La petite fille pauvre portait
Un corsage de velours-panne
Vieux et violet.
Et le velours avait sur cette frêle cage
Les reflets argentés d’un ciel inattendu
Et le tissu déchu voué au réemploi
Avait gardé le froid
Du luxe.

Sur les talus palissades où passent les rapides,
La reine végétale en son manteau de glaise,
La reine aux mains calleuses,
Hostile et grise,
L’ortie miraculeuse des banlieues régnait.

Petite fille, Ortie, ô princesses régentes,
O têtes que couronnent
L’usure violette
Et la poussière du voyage.

Renée BROCK (1912-1980).

*****************************************************


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Unpeudetao 369 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine