Magazine Séries

Critique Ciné : Sisters & Brothers, navet illisible...

Publié le 19 juin 2012 par Delromainzika @cabreakingnews

SistersBrothersPoster-618x800.jpg

Sisters & Brothers // De Carl Bessai. Avec Cory Monteith, Dustin Milligan et Amanda Crew.


Je veux bien que Cory Monteith ne soit pas un excellent acteur mais avec la renommée qu'il a gagné grâce à Glee on ne lui offre pas mieux que ça ? Sérieusement ? Alors, Sisters & Brothers est effectivement un gros navet. D'un ennui tellement mortel que j'ai eu l'impression d'avoir des périodes de micro sommeil durant le visionnage du film. Mais si seulement ce n'était qu'ennuyeux. Parce que j'ai souffert devant ce film. Je me suis demandé du début à la fin où le réalisateur voulait en venir, et je n'ai pas trouvé. Cory Monteith et Dustin Milligan incarnent deux personnages au bas mot gentil mais vraiment pas intéressant. Le film est vide, et ce qu'ils nous racontent n'a aucun réel intérêt à développer une bonne fiction. Le mélange de fiction et de réalité-fiction n'a rien de bien passionnant non plus. J'aurais aimé bien que les passages de fausse interview ou encore les passages en faux comics servent vraiment le film mais ils ne font que casser le rythme de celui ci.
Les aventures de quatre frères et soeurs.
Je veux bien le nom du producteur qui a osé dire oui à Sisters & Brothers. Ce n'est pas possible. Je plains vraiment les acteurs de ce film. Ils méritaient tous largement mieux. J'aurais largement préféré que Cory et Dustin acceptent un rôle dans un slasher-movie estival, où l'on aurait pu s'amuser plutôt qu'ils aillent s'engoncer dans un tel non sens. Car Sisters & Brothers raconte des histoires décousues, et qui petit à petit n'ont plus aucune cohérence. On parle de quelque chose, puis on passe à une autre, sans compter l'horrible personnage de la mère qui est sûrement le pire de tous. Il ne faut sûrement pas prendre tout ce qui se passe au sérieux, j'ai même tenté de prendre ça au second degré mais rien y fait, je suis resté de marbre. Je suis généralement très bon public, même pour les navets mais ceux qui ennuis, ce n'est pas mon truc désolé. J'étais attiré par le cast (il y avait un potentiel humoristique intéressant) et une fois achevé, ce film m'a laissé une impression d'inachevé.
Au fond, j'ai eu l'impression de voir une très mauvaise série du câble canadien (oui, on trouve de très mauvaises choses sur ce genre de chaines parfois) où il ne se passe pas grand chose et où tout n'est pas assez bien écrit pour rendre son récit passionnant. Ce qu'il y a de marrant, c'est qu'en seulement 15 minutes, je pense que l'on peut résumer le film. Il y a tellement de trous noirs dans le scénario, tellement de passages alambiqués et inutiles qui ne partagent aucune émotion. J'avais envie d'aimer ce film, mais rien n'y fait. Je ne comprends même pas sa nomination au festival de Toronto de l'an dernier. Aucun personnage de Sisters & Brothers n'arrive à vraiment sortir du lot, tout est plat. Tellement plat que l'on ressort de ce film aussi vide qu'une planche de repassage une fois le repassage achevé. Ce que je sais maintenant c'est que je vais rayé Carl Bessai de ma tête et tenter d'oublier le navet qu'il nous a offert.
Note : 0.5/10. En bref, même Steven Seagal en manque d'argent n'oserait pas jouer dans un tel navet…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 17852 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines