Magazine Société

Désolé fiscal

Publié le 19 juin 2012 par Chroneric

Alors voilà, Hollande conforté dans son rôle avec une large majorité à l'Assemblée, et voilà que les grands patrons, les sportifs et autres personnes aisées montent au créneau. Elles ont peur d'être ruinées. Il est vrai que de garder 100 000 euros après impôt au lieu de 175 000, c'est terrible, ce serait difficile de finir le mois. C'est la solidarité à la Française ?

Dès que l'on nous en prend un peu plus par esprit de justice, on se plaint que ce n'est pas juste ? Laurence Parisot n'a même pas la décence de penser à tous ceux qui gagnent vingt ou quarante fois moins qu'elle. Elle ne pense qu'aux actionnaires et investisseurs qui risqueraient de ne plus investir en France. Ils n'auront qu'à aller chez Cameron, il les accueille à bras ouvert en promettant de leur en prendre le minimum, pourvu qu'ils viennent dépenser leur argent de l'autre côté de la Manche.

Il a pourtant été démontré à maintes reprises que l'évasion fiscale est constante, que ce soit un gouvernement de droite ou un gouvernement de gauche. Même le fameux bouclier fiscal, que j'ai toujours appelé le bouclier Hallyday, était censé les faire revenir, il n'a eu que pour effet de leur en rendre plus aux plus fortunés. Nous sommes toujours face au schéma classique du toujours plus. Toujours plus que le voisin, toujours plus pour être plus important, toujours plus pour en dépenser plus, toujours plus pour en stocker plus.

Cela me désole de voir que certains en sont à s'agripper à leurs deniers alors qu'ils seront nus dans leur tombe, complètement désargentés.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chroneric 80 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine