Magazine High tech

Result : Pass … Ou comment réussir une certification Java

Publié le 19 juin 2012 par Ecoleinfo

A travers ce billet Alexandre Sbriglio Tuteur à l’eXia d’Aix-en-Provence présente les points importants pour réussir la certification Oracle JEE 5 Business Component Developer Certified Professional (OCPBCD 1Z0-860), conseils applicables à d’autres certifications :

Il faut prendre plaisir à se préparer :

Pour réussir une certification, il faut être motivé pour travailler plusieurs soirées et week-end pendant environ un trimestre. Le temps passé peut varier selon votre niveau sur le sujet, mais dans tous les cas de figure, si vous désirez que la certification soit une plus-value, votre préparation prendra environ un trimestre.

D’abord posez-vous la question : « pourquoi  passer cette certification ?»

  • « Je n’aime pas la technologie EJB, mais ça peut booster mon CV ! » : cet argument est bien évidemment trop léger !
  • « Je veux avoir plus de logos de certifications dans ma signature électronique  qu’il y a de pubs sur le maillot d’un footballeur » :  là encore … insuffisant. Tiendriez-vous 3 mois ?
  • «J’ai envie de (mieux ?) maîtriser le développement de composants métiers distribués en Java ». Bien ! Vous avez ce qu’il faut pour réussir.

Quels sont les prérequis pour passer l’examen ?

Avoir un bon niveau en Anglais : tous les examens Oracle Java sont en Anglais ou … en Japonais. De même, les ressources pour étudier et donc pour réussir sont à 99,999 % en Anglais. Quand, je dis bon niveau, il ne s’agit pas d’être capable de lire du Shakespeare mais de comprendre l’anglais technique.

Pour la certification 1Z0-860, il faut être certifié au minimum programmeur Java.  Pour les renseignements concernant les certifications d’Oracle (et donc Java)  rendez-vous ici.

Par exemple pour la certification EJB, vous aurez accès à toutes les informations concernant l’examen : prix, durée, nombre de questions, notes minimum, etc.

Il est très important de prendre connaissance des objectifs évalués durant l’examen : ayez ces objectifs en tête tout au long de votre préparation. Ne faites l’impasse sur aucun objectif. Faire l’impasse sur un objectif, c’est jouer le résultat à la roulette russe .

Premier conseil : fixez–vous une date butoir pour passer l’examen. Sans deadline, vous risquez de ne jamais passer cet examen. Attention ne soyez pas trop strict : ça ne sert à rien de se fixer une date de passage au jour prêt. Fixez-vous plutôt une plage : dans 3 / 4 / 5 / etc. mois. Tout dépend de votre niveau initial. Sur le site d’Oracle, vous trouverez d’ailleurs un exemple de test gratuit pour jauger votre niveau. De même, la plupart des vendeurs d’examens blancs de préparation proposent des tests gratuits pour tester leur produit (Nous reviendrons sur le sujet).

Passons à la préparation ! Que sont devenus nos Week-end ?!

Java
Sachez qu’une certification Java telle que l’OCPBCD se base strictement sur la spécification établie par le Java Community Process.

Donc, étape 1 : télécharger la ou les spécification(s) à laquelle votre examen réfère. Ici la JSR 220. Pour cela, rendez-vous sur le site du JCP.

La spécification va devenir votre phare durant ces longs mais ô combien plaisants mois de préparation.

L’examen ne se base en aucun cas sur les implémentations des fournisseurs tels que la fondation Apache, IBM, Oracle, etc. Dans le cas des EJB vous n’aurez aucune question portant sur des fonctionnalités propres à un conteneur EJB : JBoss, WebSphere, Glassfish.

Si vous débutez dans la technologie en question, achetez un livre sur le sujet et en anglais !!! Vu que vous allez passer la certification en anglais autant étudier en anglais, ça vous évitera une gymnastique périlleuse de traduction des concepts. Pour les certifications EJB (pas de chance …), il n’existe pas de livre dédié aux nouvelles certifications comme on peut en trouver pour la certification programmeur Java. Cependant, il existe de très bons livres sur le sujet. Après pour le choix du livre, c’est une question de goût. Le mieux est d’aller sur le site JavaRanch – si la spécification est votre phare, alors JavaRanch est votre bouée de secours. Vous y trouverez plein de conseils sur les livres à utiliser pour préparer votre certification. Il existe aussi un forum dédié à votre certification avec des « forumeurs » compétents et actifs. D’ailleurs parmi les « forumeurs », il n’est pas rare d’avoir une réponse des personnes qui ont travaillé sur la spécification voire sur l’examen que vous préparez. Attention Anglais correct exigé (on y revient toujours). Retenez bien futurs certifiés : JavaRanch is the place to be.

Pour en revenir aux livres, j’ai personnellement utilisé plusieurs livres dont trois m’ont particulièrement marqué : EJB  in Action, Pro JPA  et Enterprise JavaBeans (malgré les critiques dont a été victime le livre…critiques qui deviennent justifiées pour la dernière version EJB 3.1).

Vous devez avoir une lecture active. Vous lisez, vous codez et vous prenez des notes pour réviser. Revenez de temps en temps sur les chapitres, passez surtout si vous êtes novice en la matière. Attention ne vous limitez pas à une lecture superficielle. N’oubliez-pas que pour que votre certification ait de la valeur, il faut avoir la compétence qui va avec. Si vous vous limitez à du bête bachotage, votre certification aura la valeur d’un chèque en bois : sur le papier c’est bien mais dans les faits ça ne vaut rien! Gardez toujours la spécification à porter de main. En cas de doute ou de contradiction, c’est la spécification qui fait foi.

Vu que la spécification fait foi, entraînez-vous en utilisant l’implémentation de référence : Dans mon cas le conteneur JEE Glassfish supportant Java EE 5.

Parallèlement au couple livre – pratique assaisonné de références à la spécification, je vous conseille vivement d’investir dans un logiciel de simulation d’examen. Là encore, JavaRanch vous permettra d’arrêter votre choix. J’ai une affection toute particulière pour enthuware. Car, en dehors du prix peu élevé du simulateur, la banque de questions est riche et les corrections sont commentées. De plus, les modérateurs du forum sont très réactifs en termes de réponses et  les mises à jour en cas d’erreur sont rapides. Voici la démarche préconisée : vous passez un test chronométré en situation réelle (pas d’antisèches), que vous ayez réussi ou raté le test, vous lisez la correction pour chaque question et mettez en pratique les questions ratées. Si vous avez validé, le test vous passez au test suivant sinon vous refaites le test.

Travaillez régulièrement, un peu tous les jours !! N’essayez pas d’engranger les compétences en peu de temps. C’est contre-productif.

Maintenant que vous avez réussi le premier, voire le deuxième test (ce qui sous-entend que vous avez déjà  passé en revue tous les objectifs évalués par la certification), il est temps de se mettre un peu la pression : inscrivez-vous à l’examen.

Pour les certifications Java la plate-forme de tests est Prometric. Pour l’inscription, c’est un peu le parcours du combattant : d’ailleurs réussir à s’inscrire c’est un peu prouver sa motivation (j’exagère un peu quand même). Ça pourrait faire l’objet d’un billet à part entière. Faites bien attention aux modalités pour éventuel report de l’examen. Durant l’inscription, il vous faudra choisir un centre agréé. Renseignez-vous sur le centre et n’hésitez-pas à les contacter, voire à passer pour évaluer les conditions de passage (salle, clim’, pas de tunnel du Mont Blanc en construction à proximité, etc.)

Vous êtes désormais dans la dernière ligne droite. Il faut accélérer. Pendant cette période faites-le plus de tests possibles  (si vous réussissez les tests avec des scores de 80 %, il n’y aura pas de surprise le jour de l’examen).

Pour répondre correctement lisez attentivement les questions. Si vous connaissez bien les objectifs, vous pourrez sans trop de problème comprendre quel(s) objectif(s) sont examiné(s) dans la question. Attention notamment aux tournures étranges de phrases (notamment les doubles négations).

La veille de l’examen : vous vous couchez tôt. Ne passez-pas votre nuit à réviser. Comme-dit plus haut tout se joue dans la formulation de la question, si vous avez le cerveau embrumé ça risque d’être difficile.

Le jour J : Relisez-vos notes. Arrivez en avance au centre d’examen. Tout retard entraîne l’annulation de l’examen sans possibilité de remboursement.

Passez l’examen qui ne sera qu’une simple formalité pour voir s’afficher le message de succès.

Résumons !

Si vous désirez découvrir de façon approfondie une technologie, si vous êtes prêt à travailler régulièrement, si vous vous fixez une deadline, si vous vous êtes doté de la spécification Java, d’un livre de référence et d’un simulateur de tests et que vous vous exercez,  alors vous réussirez.

Je conclurai en paraphrasant : ce qui est important quand on décide de passer une certification, ce n‘est pas la destination mais le chemin. Être certifié n’a que peu d’importance au final. Ce qui est important, c’est le bagage acquis durant la préparation.

Alexandre Sbriglio / Tuteur Aix-en-Provence / Expert Java

Source : Ecole informatique exia.cesi

aix-en-provenceCertification JavaEJBJavaOCPBCD

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ecoleinfo 201 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte