Magazine Société

pas de cet argent reversé

Publié le 21 juin 2012 par Micheltabanou

Argent public donc je suis autorisé a pouvoir exprimer citoyennement mon opinion.

Vous ne pouvez ignorer qu'une partie du financement public des partis politiques est déterminée par les résultats des élections législatives. Chaque parti ayant présenté des candidats ayant obtenu chacun au moins 1 % des suffrages exprimés dans au moins 50 circonscriptions se voit attribuer une fraction de l'aide publique prévue, au prorata du nombre de suffrages de ses candidats : c’est-à-dire précisément 1,68 euros par voix et par an, durant cinq ans. Une bonne mesure républicaine pour contrer les excès, diminuer les pressions de lobbies, des grands groupes industriels...

Sur ce sujet un article paru ce jour dans l’édition 94 du Parisien a attiré mon attention. Il mentionne en effet que le PS dans la 6eme circonscription va empocher 5 années durant 6897 € de reversement de fonds public en raison des voix obtenues par le dissident Dornbusch lors de la dernière législature au premier tour ! Ce dernier affirmant avoir coché cette case de reversement lors de sa candidature et cela par « camaraderie ». Cela signifie donc qu’il s’était porté candidat au nom du PS alors qu’il en a avait été exclu.

Que penser de cette contribution ? Je suis clair : je souhaite que notre section du Parti Socialiste n’encaisse pas cet argent. Nous n’avons rien à devoir d’un candidat qui a usurpé dans sa campagne le soutien de François Hollande pour tromper les électeurs. J’en connais d’ailleurs qui tout penauds de leur confusion, de leur désinformation, regrettent d’avoir porté leur suffrage en toute bonne foi sur le candidat affichant pour seule mention sur son bulletin : socialiste ! Les témoignages abondent en ce sens et la grande falsification a pu tourner à plein régime pour collecter, dériver les bulletins de la Majorité Présidentielle… Nous n’avons donc pas à reconnaître ces voix et par conséquent à percevoir une rémunération de la tromperie ! La campagne de David Dornbusch a été une campagne hors du Parti Socialiste et qu’il emporte au diable son argent peu vertueux. Quand je songe qu’il évoque, ce que relate la journaliste, l’éventuelle possibilité de composer un fonds solidaire de la dissidence ! Le grand révolté ! Que bien lui fasse ! Notez malgré tout qu’il n’a même pas souhaité faire une donation, un reversement compensatoire des difficultés grandissantes pour un projet d’association ou toute autre action de solidarité, de développement. Dans un de mes derniers post je parlais de la mauvaise herbe qui toujours pousse… et j’avais bien raison ! Le jardin socialiste risque est encore d’être mal entretenu si nous acceptions ce reversement qui ressemble à filet bien tendu pour piéger dans leur morale et leur constance politique les socialiste.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Micheltabanou 5858 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine