Magazine Poésie

Mikhaïl Yourievitch LERMONTOV : Chanson

Par Unpeudetao

La cloche se plaint
Et la vierge pleure,
Les larmes coulent sur ses joues.
Par la force,
Oui la force,
On la retient loin du monde enfermée,
Là où la vie est sans espoirs, la nuit sans rêves ;
Ainsi va mon coeur
En mon sein troublé,
Il va battant, battant, battant.
Le destin,

Le destin
A voulu que de lui j’arrache mon amour,
Et que j’oublie la bien-aimée, quoi qu’il advienne.
Mort, éternité,
Existence ou perte,
Pour elle et pour mon coeur qu’importe !
En mon coeur
Comme en elle
Il n’est qu’une douleur, il n’est qu’une espérance :
Lui va vers le bonheur, elle vers la lumière.

Mikhaïl Yourievitch LERMONTOV (1814-1841), poète et romancier russe.

*****************************************************


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Unpeudetao 369 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine