Magazine Santé

Identifier les symptômes du psoriasis

Publié le 25 juin 2012 par Weben

Identifier les symptômes du psoriasis consiste à s’interroger sur des changements cutanés caractéristiques qui, dans la plupart des cas, se situent dans des zones bien précises du corps. Les symptômes habituels du psoriasis incluent l’épaisseur de la peau, la desquamation, les rougeurs et les démangeaisons.

L’affection ne concerne pas seulement la peau mais aussi les ongles, le cuir chevelu et les articulations. Chaque type de psoriasis a ses propres symptômes.

Les trois symptômes du psoriasis les plus courants comprennent donc un épaississement de la peau, des rougeurs et des démangeaisons qui peuvent vite devenir insupportables.

L’épaississement de la peau peut être à peine perceptible jusqu’à constituer une légère excroissance de quelques millimètres d’épaisseur. Sa couleur peut varier du rose pâle au rouge profond, intense.

Pour les patients ayant la peau foncée, les rougeurs sont naturellement moins visibles.

Les squames se présentent comme des peaux blanches, mortes, ressemblant à des écailles qui se détachent par frottement ou adhèrent aux revers des vêtements.

Une des façons de diagnostiquer un psoriasis naissant est appelé  le signe d’Auspitz. A l’aide d’un instrument en bois, on gratte la partie suspectée et si des « pellicules » de peau tombent sous cet effet, il y a de fortes chances de se trouver face à du psoriasis.

Un autre symptôme courant du psoriasis appelé le phénomène de Koebner  peut apparaître suite à une blessure ou après un acte chirurgical. Des lésions cutanées étrangères, au départ au psoriasis, peuvent être colonisées par la maladie qui trouve dans ces conditions un terrain propice pour se développer.

Un traitement du psoriasis passe préalablement par une détoxication du foie. Cliquez sur ce lien et inscrivez-vous  pour recevoir le petit ebook gratuit « Cure hépatique »

De même, certains médicaments peuvent être à l’origine d’une aggravation d’un psoriasis existant.

Alors que le soleil est recommandé aux personnes atteintes de psoriasis, des zones traumatisées par un coup de soleil peuvent devenir des espaces sensibles et favorables à l’installation de la maladie.

Le psoriasis érythrodermique en gouttes est de type moins commun. Il est tout à fait différent du psoriasis en plaques. Le symptôme  du psoriasis en gouttes comprend des papules minuscules, qui sont des lésions en saillie pouvant être disséminées sur toute la peau.

Le type pustuleux est reconnaissable, comme son nom l’indique, à d’innombrables petites cloques blanches présentes sur tout le corps.

Le psoriasis en plaques est surtout référencé dans certaines parties du corps telles que le cuir chevelu, les genoux, les coudes, le nombril, les organes génitaux et les fesses.

Les zones du corps naturellement exposées à la transpiration telles que les aisselles, les seins ou l’aine sont aussi des endroits favorables à l’apparition du psoriasis. Les squames deviennent humides et pâteuses.

Sur le cuir chevelu, identifier les symptômes du psoriasis est plus trompeur car les squames font penser, dans un premier temps, à des pellicules. Raison pour laquelle, ces symptômes ne suscitent pas immédiatement une réaction adéquate avec une thérapie adaptée.

A noter que le psoriasis peut varier d’une personne à l’autre et imposer des traitement différents.

Néanmoins, toute suspicion de psoriasis doit faire l’objet d’une consultation auprès des professionnels de la santé.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Weben 94 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines