Magazine Info Locale

Nous remercions les 4261 électrices et électeurs...

Publié le 25 juin 2012 par Maurice Puault

 

BONDY (NORD OUEST), LES LILAS, LE PRE-SAINT-GERVAIS, NOISY-LE-SEC, ROMAINVILLE

Nous remercions les 4261 électrices et électeurs qui se sont rassemblés et nous ont fait confiance.

Par rapport à 2007, le Front de gauche passe de 7% à plus de 13% et progresse de 1720 voix sur l’ensemble de nos 5 villes.

Sarkozyest parti,la droiteest rejetée.Dansnotrecirconscription,la droiteNouveauCentre-UMP avecson candidat,Mr Mendaci,sesteffondré, sacampagnehonteuse etdémagogique, afavorisé lamontée duFront National.

Lepoids duFront Nationalest trèsalarmant etlUMPjoue unjeu dangereuxen seconvertissant àses idéeshonteuses. Laforte abstentionaux électionslégislatives (prèsdunélecteur surdeux) montreque lapopulation attenddes actesavant defaire confianceà quiconque

Lecandidat duParti Socialiste,Mr BARTOLONE a bénéficiédunréflexe devote utile.Il aété trèslargement éluavec, entreautre, lesvoix desélecteurs duFront deGauche, quisavent toujoursse mobilisercontre ladroite etlextrêmedroite.

« Le changement, c’est maintenant », a dit François Hollande. Nous y sommes !

Placeaux actesdonc! Jamaisun gouvernementnabénéficié dautantde moyenspour agir :présidence, assemblées,régions, départements.

Nationalement,le Frontde Gaucheobtient 11,10% auxélections présidentielles,7% auxlégislatives. Cestla deuxièmeforce degauche dansle pays.

Nous constatonsque lemode descrutin etl'inversion ducalendrier électoraldénaturent laportée desélections législatives.Il favorisele bipartisme.A gauche,la majoritélégislativenestpasreprésentativede laréalitéLe PSavec sesalliés obtientplus de90% desdéputés degauche avec34% desvoix. Alorsquilprogresse, leFront degauche comptemoins dedéputés, quen2007, 10au lieude 19.C'est uneanomalie provoquéepar unelogique institutionnelleimplacable quifavorise, lesdeux plusgrosses formationspolitiques. Nationalement,1 députédu Frontde gauchereprésente 177453voix, 1député PS,22 110voix.

Lescrutin leplus justeet leplusdémocratiqueest lescrutin àlaproportionnelle.Nous sommesun desseul paysen Europeà nepas lappliquerpour lesélectionslégislative.Cela doitchanger!

Front-de-gauche.jpg

Maintenant, il faut passer à l’action! Le peuple doit se mobiliser! Le Front de gauche y est prêt.

Nous appelons tous ceux qui ont soutenu Jean-Luc MELENCHON, qui ont participé à l’immense manifestation de la Bastille le 18 mars, qui veulent une gauche vraiment à gauche, à maintenir leur mobilisation. Le Front de gauche vous ouvre une place dans les ASSEMBLEES CITOYENNES. Ensemble, devenons une force exigeante, agissante et unitaire !

Nousavons despropositionsurgentes àfaire augouvernement :

  • Les salaires et allocations sociales doivent augmenter. Le gouvernement peut augmenter le SMIC à 1700 euros, Il doit contraindre les entreprises à négocier les salaires sous peine de suppression de tous les cadeaux fiscaux (plusieurs dizaines de milliards deuros).

  • Un moratoire doit être décrété contre tous les plans de licenciements, en attendant le vote d’une LOI POUR INTERDIRE LES LICENCIEMENTS DANS LES ENTREPRISES AYANT VERSE DES DIVIDENDES AUX ACTIONNAIRES. A Romainville, la proposition des salariés de PANOTEL (145 emplois menacés) de transformer leur entreprise en SCOP doit être soutenue financièrement par le Conseil général et le Conseil régional.

  • Une réforme fiscale radicale doit remettre la priorité à l’impôt progressif en fonction des revenus et de la fortune. Les cadeaux fiscaux accordés depuis 10 ans aux plus riches représentent plus de 70 milliards d’euros, alors que le remboursement de la dette publique coûte chaque année 40 milliards au budget.

Une vraiepolitique degauche enFrance neserait pasisolée enEurope !

La coalition de gauche SYRIZA en Grèce a obtenu 27% des suffrages. C’est la deuxième force du pays, mais elle refuse les diktats de la Commission européenne et du FMI. Partout, en Espagne, en Italie, au Portugal et même en Allemagne, les peuples en ont assez des discours sur l’austérité, sur la dette, alors que la crise et le chômage sont le résultat d’une spéculation financière vorace.

LE PRESIDENT HOLLANDE A LA POSSIBILITE DE DIRE NON AU TRAITE MERKEL-SARKOZY, qui veut imposer le recul social partout. Déjà, les salaires sont baissés de 30% en Grèce. En Espagne, les patrons veulent l’autorisation de licencier dès que le chiffre d’affaires est en baisse. Le traité Merkosy n’est pas négociable. C’est ce qu’il faut dire au sommet européen du 28 juin. Un REFERENDUM est nécessaire pour prouver aux dirigeants d’Europe que leur politique de casse sociale est minoritaire.

Nous voulons une autre Europe, basée non pas sur les marchés financiers, mais sur l’HUMAIN D’ABORD!

LABBEPascale JeanClaudeMAMET

Front-de-gauche.jpg


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Maurice Puault 742 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine