Magazine Santé

SOCIÉTÉ: 8 millions de précaires, 5 millions de solitaires – Fondation de France

Publié le 25 juin 2012 par Santelog @santelog

SOCIÉTÉ: 8 millions de précaires, 5 millions de solitaires – Fondation de France8 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté et 4,8 millions de personnes seules. Alors que la solitude est l'un des facteurs majeurs de risque de décès chez les plus âgés, ce nouveau bilan de la Fondation de France révèle l'ampleur du phénomène et son impact sur notre société et en particulier sur les personnes en situation de précarité. Face à ce dénuement social, il y a les 500 actions portées par des associations et des acteurs de terrain, pour un montant 5 millions d'euros mais aussi les initiatives personnelles et de proximité.


L'isolement relationnel a progressé de 20% en 2 ans depuis 2010 et s'étend à des populations qui étaient jusqu'ici épargnées. Aujourd'hui, en France, la solitude touche 4,8 millions de personnes soit 11% de Français en 2012, vs 9% en 2010. Ces personnes « solitaires » ne disposent en fait d'aucun réseau de sociabilité, malgré les réseaux virtuels.


SOCIÉTÉ: 8 millions de précaires, 5 millions de solitaires – Fondation de France
Quand solitude est liée à précarité : Les personnes vivant sous le seuil de pauvreté souffrent davantage de solitude : le baromètre 2012 indique que cette souffrance s'étend désormais aux personnes disposant de revenus modestes (entre 1 000 et 1 500 europar mois). 61 % des personnes seules considèrent ainsi que leur situation économique s'est dégradée en 2 ans, avec des conséquences sur leur vie sociale.


Les jeunes sont plus fortement concernés avec une proportion de personnes seules chez les 30-39 ans qui, en 2 ans, a triplé, passant de 3 % à 9%. L'âge moyen de la personne isolée rajeunit donc, de 59 ans en 2010 à 54 ans en 2012. La solitude n'épargne plus personne, même es actifs (27% vs 20% en 2010) sont de plus en plus touchés.


La solitude, c'est un sentiment partagé…maintenant par 13% des Français qui vivent avec un sentiment d'abandon, d'exclusion ou d'inutilité, en raison d'une rupture familiale (31%), amicale (13%), professionnelle (10%) ou à un problème de santé ou de logement. Il s'agit donc d'aider, à tous niveaux, les personnes souffrant de solitude à retrouver leur utilité, et donc leur place dans la société.


Vivre seul augmente le risque de décès chez les personnes âgées, et de plus de 40%, selon deux études publiées récemment dans les Archives of Internal Medicine. La Fondation de France avait déjà alerté, en 2010, sur la nécessité de maintenir et de recréer des liens sociaux pour « remettre l'Homme au centre de ses actions ». Un Français sur 4 risque de vivre la solitude et cela à un âge de plus en plus précoce, dès 40 ans.


Source: Fondation de France Le Rapport sur la Solitude en France


SOCIÉTÉ: 8 millions de précaires, 5 millions de solitaires – Fondation de France
Lire aussi :GÉRONTO: La solitude du patient âgé, un facteur prédictif de déclin et de décès


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine