Magazine Environnement

RIO+20 : NO We Won't save the planet

Publié le 25 juin 2012 par Pmontier @ecocompare

Après le YES WE CAN ! du président Obama, voici le NO WE WON'T ! de la communauté internationale, qui à décidée de ne... rien décider pour enrayer le changement climatique, les problèmes de ressources naturelles ou le recul de la biodiversité.

Rappelons que pour cet événement crucial pour notre avenir, seuls deux présidents ont pris la peine de se déplacer, le Brésil (bien obligé) et la France (mérite d'être signalé),... signe de l'indifférence générale ambiante voire du mépris ou pire du cynisme. Même certaines ONG dénoncent un recul grave dans les engagements des Etats.

Abandonnée l'idée de créer une organisation mondiale de l'environnement ou de définir les termes d'une économie verte car on repart sur le principe d'une feuille de route pour nous amèner à 2015, le temps de fixer un cadre et un planning cohérent pour se mettre d'accord sur des objectifs.... Les sommets sur le climat s'enchainent et se concluent toujours de la même façon : pas de contraintes qui pourraient nuire à l'économie mais une nouvelle date de négociation pour les années à venir.

Pendant ce temps la, nous battons chaque année de tristes records d'émission de CO2 et constatons déjà les effets du réchauffement climatique : incendies, inondations, événements climatiques extrêmes qui se traduisent par la hausse des matières premières, perturbation des approvisionnements en eau et nourriture, disparition d'espèces, montée des eaux, ...

Le seuil du réchauffement de 2°, pourtant annoncé comme inquiétant par des experts en climatologie, n'est même plus tenable car les émissions augmentent beaucoup plus vite que prévues, non seulement nous n'avons même pas encore commencé à freiner les émissions mais on les accélèrent !

A mes yeux, le seul résultat positif de RIO+20 aura été l'implication des sociétés civiles, de citoyens qui se sont mobilisés sur place ou via internet. Les politiques ont échoués et nous ont montrés leur incapacité à prendre leurs responsabilités ? gardons l'espoir que le changement viendra des citoyens, société civile et initiatives privées pour consommer intelligemment, trouver des solutions locale et durables qui préserveront l'environnement. Mais à condition que les médias participent également à relayer cette volonté de changement, en nous montrant de façon positive de vrais solutions qui fonctionnent ! quitte à moins nous parler de foot, du prix de l'essence, de la dernière voiture ou du tweet de bidule, mais ca c'est pas encore gagné.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pmontier 190 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte