Magazine Cinéma

The Raid

Par Wolvy128 @Wolvy128

The Raid

The Raid
Membre d’une unité de policiers d’élite, Rama (Iko Uwais) débarque au pied d’un immeuble délabré. Sa mission : capturer le baron de la drogue – un certain Tama (Ray Sahetapy) – dont c’est le QG. Il s’agit d’un quartier ultra-dangereux où pas un seul policier ne s’est encore aventuré et l’immeuble est devenu un repaire de tueurs, de violeurs et de cambrioleurs en tous genres, bien conscients qu’ils n’y seront jamais inquiétés. Aux petites heures du jour, les policiers s’introduisent dans l’immeuble et s’acheminent peu à peu vers le dernier étage. Mais lorsqu’ils sont repérés par un indic qui en informe Tama, celui-ci ordonne à ses lieutenants de fermer toutes les issues et d’éteindre les lumières. Tandis que les policiers se retrouvent bloqués au 6ème étage, privés de tout moyen de communication avec l’extérieur, Tama mobilise ses hommes pour affronter les intrus. Rama et les autres policiers doivent désormais fouiller chaque appartement pour remplir leur mission et rester en vie. Tel est le pitch de The Raid, le premier film de Gareth Evans.

J’avais entendu beaucoup de bien de ce film avant de le voir et globalement, je n’ai vraiment pas été déçu. A vrai dire, le film est encore meilleur que ce que j’espérais et pour être tout à fait honnête, j’ai pris une vraie claque en le regardant. Il est vendu un peu partout comme un véritable film d’action et pour le coup, c’est clairement la vérité tant l’action est omniprésente du début à la fin. C’est bien simple, excepté la courte séquence d’ouverture qui introduit le personnage de Rama, tout le film se déroule dans l’immeuble et fait la part belle à l’action avec, il faut le dire, très peu de temps mort. C’est l’un des gros points forts du film selon moi, le fait qu’il se concentre entièrement sur l’action sans s’encombrer d’éléments dramatiques superflus qui pourraient le desservir. D’autant plus qu’ici, l’action seule suffit à donner de l’intérêt au film tant celle-ci est monstrueuse. Effectivement, tout y passe, que ce soient les rafales de flingues au début, les combats rapprochés avec toutes sortes d’armes par la suite ou encore les combats d’arts martiaux à la fin. Et le tout en devient presque jouissif tant le réalisateur maîtrise son sujet, à commencer par la mise en scène. En effet, sans forcément faire preuve d’une originalité folle, il parvient efficacement à plonger le spectateur au cœur de l’action sans pour autant rendre les affrontements confus et en ne perdant rien de leur intensité, notamment grâce aux effets sonores qui contribuent à renforcer l’impact des coups. Ce qui est très appréciable car c’est loin d’être le cas dans tous les films d’action.

The Raid
Qui plus est, le réalisateur parvient également à installer un climat angoissant qui, même s’il n’est pas présent tout au long du film, donne à certaines séquences une toute autre dimension. Je pense par exemple à cette scène au début du film où l’immeuble est plongé dans le noir lorsque l’unité d’élite est repérée. Il s’ensuit une séquence durant laquelle les deux camps tentent de repérer la position des adversaires en écoutant leurs éventuels déplacements. Ou encore à l’affrontement final extrêmement long où les différents protagonistes frôlent la mort à chaque coup reçu. D’un point de vue action, le film est donc une réussite totale selon moi. Après, on peut toujours regretter le manque de développement des personnages qui nous empêche d’éprouver de l’empathie pour eux, avec pour conséquence directe un désintéressement de leur sort. Comme on peut également regretter la facilité du scénario qui, malgré quelques ressorts narratifs, ne surprend jamais véritablement. Néanmoins, je pense que c’est avant tout un choix du réalisateur et en ce qui me concerne, je l’approuve totalement car je pense qu’en développant davantage les personnages et le scénario, le film aurait perdu en rythme et en efficacité. Le film ne prétend pas être autre chose qu’un film d’action et force est de constater que le contrat est pleinement rempli à ce niveau-là.

En définitive, avec The Raid, l’appellation de film d’action n’a jamais été aussi vraie tant le film parvient à se débarrasser de tous les éléments parasites pour livrer un concentré d’action de 90 minutes. En effet, c’est un film qui réussit à immerger le spectateur au cœur même de l’action et à retranscrire les différents affrontements sans aucune confusion. Nerveux, brutal, angoissant, haletant, voilà autant de qualificatifs qui peuvent caractériser ce superbe film. A voir au plus vite !



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Wolvy128 10317 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines