Magazine Poésie

Louis LEFEBVRE : Prière du soir

Par Unpeudetao

Mon père, me voilà ; ma journée est finie.
Si j’ai fait quelque bien, je vous en remercie ;
Et si j’ai fait le mal, que votre charité
Pardonne encore à ma constante indignité.

Dans ce calme nocturne où je crois vous entendre,
Je songe à l’autre nuit que je verrai descendre
Lorsque le dernier jour à mes yeux aura lui.
Car la mort tombera comme tombe la nuit,

Comme elle irrésistible et profonde comme elle.
Que de toutes mes nuits elle soit la plus belle !
Ce soir, ainsi qu’on fait à l’heure de la mort,
Je vous offre mon âme à l’heure où je m’endors.

Mon père, accueillez-là, cette pauvre âme offerte !
L’élevant un instant hors de la chair inerte,
Faites que je la sente hésiter et partir,
Afin qu’en m’endormant je m’apprenne à mourir.

Louis LEFEBVRE (1871-1947).

*****************************************************


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Unpeudetao 369 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine