Magazine Poésie

Excavation

Par Deathpoe

Et je regrette
Tous ces mots écrits
Chaque soir face au vide
Pendant trop de temps
Alors qu'on ne faisait
Que se débarrasser de moi
A la première occasion.
Je ne regrette pas
Par contre
Les bouteilles bues
Les plaquettes de médicaments
Et les routes avalées
Dans l'ivresse de la nuit
A 150 à l'heure
Au moins je me sentais vivant
Autrement que dans les mots creux
De la routine
Et ma douleur
Dont on se foutait
Et je me dépêtrai juste
De ces putains de pensées
Si j'avais su
Je me serai barré bien plus tôt.
Maintenant ça y est
La rebellion
Je les ai regardés droit dans les yeux
En m'expliquant
Ils ne pouvaient qu'être étonné
Je peux me les payer un après l'autre.
J'ai perdu trop de temps
A aimer à servir à me taire
Faire le beau
Sans rien demander
Sans rien recevoir surtout
Et je regrette tous ces mots gaspillés
Qui ne me seront jamais rendus
Qui me trottent en l'air comme des étoiles mortes
Qui n'avaient jamais de réponse
Ou alors du vent de la merde plein les yeux
J'ai la rage putain
Qu'ils viennent je peux me les payer
Les uns après les autres
Mes mots sont mon territoire
Rien à faire
Rien à foutre
J'ai toujours été le salaud de l'histoire
Celui qu'on condamne
Sans plaidoirie
Pas à me plaindre maintenant
Juste la douleur
Et des broutilles
Je regrette juste tout ce temps perdu
Du temps gâché
Des feuilles aux arbres trop jeunes
Tellement d'encre versée
Pour me faire comprendre
Et elle ne lisait pas entre les lignes
Ni même les mots
Il fallait juste l'aimer
Comme un chien obéissant
Et se taire
C'était finalement chiant
Je n'appellerai plus ça
Mon premier amour
Mais le dernier.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Deathpoe 179 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines