Magazine Info Locale

Les belles vendanges de Bordeaux fête le vin

Publié le 25 juin 2012 par Bordeaux7
Les belles vendanges de Bordeaux fête le vinPour la première fois, la grande biennale du vin étoffe son volet culturel en programmant non pas un mais plusieurs concerts de haut vol. Et ça démarre ce soir aux Quinconces avec un invité d’exception : Lou Reed !
Avant même le début des agapes sur les quais du Port de la Lune, c’est l’un des plus grands phénomènes de l’histoire du rock qui va fouler les planches de la grande scène installée une semaine durant sur l’esplanade des Quinconces, devant un parterre de quelques 4 000 places assises. Dégoté par l’équipe du Rocher de Palmer, Patrick Duval en tête, l’homme – l’icône – qui compte parmi les figures les plus influentes dans la musique de ces dernières décennies débarque avec son live actuel qui ressemble à s’y méprendre à une rétrospective de sa riche carrière.
Du Lou en tube
On devrait donc avoir la chance d’entendre des “tubes” (le mot est un peu fort) issus de ses efforts solo, de «Perfect Day» à «Satellite of Love» en passant par «Walk On The Wild Side», et de grands titres de son groupe fondateur et légendaire, The Velvet Underground : «Sweet Jane», «Femme Fatale», «Sunday Morning» ou encore un «Venus in Furs» dont il délivre sur scène la menaçante beauté. Dans la setlist classique dont il gratifiera le public bordelais, on peut aussi espérer sa belle version de «Small Town», coécrite avec John Cale, ou le jubilatoire «Mother» de John Lennon, un titre qui l’a toujours hanté. En revanche, il ne faut guère s’attendre à voir l’homme, qui vient de passer le cap des 70 ans, se fendre de plus de quelques notes de sa guitare électrique.
Des pépites aux côtés des grands
Et pas de concert-événement sans premières parties dignes de ce nom : ce soir, aux avant-postes, deux songwriters de grand talent, avec la petite protégée de Lou, Allison Weiss et sa pop-folk énergique, et un Jonathan Wilson plus psyché, qui réussit parfaitement à concilier les deux têtes de son panthéon, Gilmour des Floyd et Neil Young. Les autres soirées seront du même tonneau : classe, prestige et découvertes. Ainsi, jeudi, les détonants Mo’, duo de vraies bêtes de scène, réveilleront les Quinconces avant que Kwamé Ryan déroule son «Bordeaux Pops» à l’ambiance tout ibérique avec l’ONBA et le virevoltant Nemanja Radulovic au violon. Vendredi, l’ovni hongkongais SIU2 ouvrira pour la délicieuse Stacey Kent – dont on ne saura que trop conseiller son dernier «Dreamer in concert». Et samedi, Mathieu Arama donnera du stradivarius pour “chauffer” l’ONBA avant que celui-ci accompagne l’extraordinaire voix de Dianne Reeves, tête de pont de Blue Note, pour un récital symphonique qui promet. Kent et Reeves, deux cadeaux signés Jazz In Marciac, qui sait combien se marient à merveille divas et dive bouteille.•   Sébastien Le Jeune
Tous les concerts sont à 21h30. Tarifs : 15-25€ sauf Lou Reed, 47€. www.bordeaux-fete-le-vin.com

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bordeaux7 3734 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine