Magazine Santé

Cancer du sein: Un peu d’exercice physique pour beaucoup de risque en moins

Publié le 25 juin 2012 par Santelog @santelog

CANCER du SEIN: Un peu d’exercice physique pour beaucoup de risque en moins – CancerFaire du sport et contrôler son poids après la ménopause peut permettre de réduire jusqu'à 30% son risque de cancer du sein conclut cette analyse menée par l'Université de Caroline du Nord à Chapel Hill. Et cela, quelle que soit la pratique de l'activité physique, modérée ou intense. Mais attention, une prise de poids substantielle viendra annuler le bénéfice de l'exercice physique. Des conclusions à paraître dans Cancer, la revue de l'American Cancer Society.

Si des études ont déjà montré que l'activité physique réduit le risque de cancer du sein, l'impact de la fréquence et de l'intensité de l'activité physique et du poids n'a pas été précisé, ni quels types de cancer du sein étaient concernés.

Lauren McCullough et ses collègues ont suivi 1.504 femmes atteintes de cancer du sein (233 de cancer non invasif et 1.271 invasif) ainsi que 1.555 femmes témoins sans cancer du sein. Les participantes – de la Long Island Breast Cancer Study Project- étaient âgées de 20 à 98 ans. Les auteurs constatent que,

·   les femmes qui ont pratiqué un exercice soit au cours de leurs années de procréation ou post-ménopausiques présentent un risque réduit de cancer du sein.

·   Les femmes qui pratiquent de 10 à 19 heures d'activité physique par semaine vont jusqu'à réduire leur risque de 30%.

·   Mais la réduction du risque est là, quelle que soit l'intensité de la pratique,

·   avec une réduction du risque plus élevée de cancers du sein à récepteurs hormonaux positifs, le type le plus fréquemment diagnostiqué.

« L'observation d'un risque réduit de cancer du sein, en particulier pour les femmes qui se sont engagées dans l'exercice après la ménopause est particulièrement encourageante si l'on prend en compte l'âge tardif de l'apparition du cancer du sein », conclut l'auteur.

Lorsque les chercheurs étudient les effets conjoints de l'activité physique, du gain de poids et de la taille, ils montrent que les femmes qui pratiquent une activité physique mais qui ont pris du poids, en particulier après la ménopause, présentent un risque accru de développer un cancer du sein, ce qui suggère que le gain de poids annule les effets bénéfiques de l'exercice sur le risque de cancer du sein.

Source: Cancer (à paraître) Fat or Fit: The Joint Effects of PA, Weight Gain and Body Size on Breast Cancer Risk (Visuel @Fotolia Santé log Soin à domicile N°19) 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine