Magazine

Albi, cathédrale Sainte Cécile

Publié le 26 juin 2012 par Mpbernet

P1060471

Avec son clocher dominant la ville de ses 78 mètres, 113m de long, 35m de large, une hauteur sous voûte de 30m, la cathédrale Sainte Cécile est le plus important édifice de briques du monde. Elle fut édifiée à l’initiative de l’évêque Bernard de Castanet  III de 1282 à 1390. Son chœur, magnifiquement clôturé par un jubé de pierre blanche d’une exubérance gothique toute bourguignonne, fut consacré en 1480.

P1060527

Aucune décoration extérieure, aucun contrefort extérieur mais de puissantes tourelles, aucune façade triomphale, aucune sculpture hormis le baldaquin de pierre blanche qui surmonte l’entrée principale en façade sud, avec ses tourelles ourlées de gâbles incrustés dans les courbes, très originales. La cathédrale est un ouvrage de défense, intégré au système de protection et d’intimidation de la ville, bastion du catholicisme en pays récemment purgé de l’hérésie cathare. Elle fait pendant au palais de la Berbie, tout proche, comme encore un donjon inattaquable. C’est l’intérieur qui surprend encore plus.

P1060507

A la manière du pays, une nef unique, sans transept. Les deux chœurs se répondent. Au revers de la façade occidentale se déploie l’immense fresque du Jugement dernier (plus de 200 m², la plus ancienne scène peinte du Moyen-Âge) qui fut plus tard amputée de son centre pour ouvrir une fenêtre sur la chapelle axiale.

P1060515

Car la totalité de l’édifice est recouverte de fresques du début du XVIème siècle, le plus important ensemble de style Renaissance présent en France, entièrement dans leurs couleurs d’origine, en particulier sur un fond bleu nuit fait à partir d’oxyde de zinc et de lapis-lazuli. On explique cette longévité des fresques par plusieurs facteurs : la cathédrale ne comporte pas de crypte, elle est simplement posée sur un socle qui fait office de vide sanitaire et évite les remontées d’humidité, en outre la brique est un matériau poreux qui respire. On ne se lasse donc pas de regarder les voûtes décorées par des artistes italiens, et les parois ornées de motifs géométriques et de trompe-l’œil dans lesquels les peintres ont glissé des visages grotesques, des animaux, des graffitis…

P1060525

P1060520

On perçoit combien l’évêché regorgeait de ressources et n’hésitait pas à faire appel à tous les talents : peintres à fresque italiens, artisans du val de Loire, sculpteurs bourguignons : tout est aussi magnificent à l’intérieur que sobre à l’extérieur de cette cathédrale. Un luxe si éclatant qu’en 1792, il fallut toute la force de persuasion de l’architecte et ingénieur Jean-François Mariès pour sauver de la démolition le jubé et du badigeonnage en blanc  l’intérieur de l’édifice au nom des idéaux de la Convention.

Unique, Sainte Cécile est une des plus belles cathédrales de France. Elle vaut vraiment une visite approfondie, et une promenade dans la Cité Episcopale, ses vieilles rues avec ses maisons en encorbellement et les volets peints dans la couleur bleu pastel, cette plante qui fit la richesse de la région, l'église Saint Salvi toute proche avec son cloître paisible.

L'ensemble a été inscrit par l'UNESCO au Patrimoine mondial en 2010, ce n'est que justice. Un diaporama (en haut à droite) vous en donne un rapide aperçu. Vous y apercevrez la "niche" installée dans le clocher pour abriter les amours du couple de faucons pélerins revenus spontanément y séjourner ...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mpbernet 50874 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte