Magazine High tech

80 % d’électricité renouvelable, c’est possible !

Publié le 26 juin 2012 par Pwrlovers @pwrlovers

De l’électricité issue à 80 % d’énergies renouvelables en 2050 aux États-Unis ? C’est le scénario retenu par le National Renewable Energy Laboratory, une agence fédérale qui tente depuis 35 ans de promouvoir les énergies propres au pays du pétrole-roi.

Pour la première fois, les scientifiques de cette agence concluent que les énergies renouvelables pourraient répondre à 80 % de la demande d’électricité quelque soit l’heure. Un point évidemment stratégique, puisque les contempteurs de l’éolien et du solaire rappellent dès qu’ils le peuvent que ces énergies, par nature intermittente, supposent des centrales thermiques d’appoint pour répondre à la demande en cas de mauvaises conditions météo.

La logique des travaux du laboratoire américain est de montrer que pour chaque État, les sources de l’énergie renouvelable sont suffisamment nombreuses et complémentaires pour suffire aux besoins de la population et des entreprises. Cela implique la biomasse, la géothermie, l’énergie hydraulique, le solaire et l’éolien.

Au niveau fédéral, l’agence prévoit une montée en puissance de l’éolien offshore, actuellement très peu développé aux États-Unis. En revanche, il est peu probable que de nouveaux barrages soient mis en place, car les bons emplacements ont tous été exploités. Dans certains états, ceux du Sud-Est, c’est plutôt l’énergie solaire et la biomasse qui pourraient décoller.  Le site Internet de l’agence permet de suivre année après année la progression vers l’objectif, en choisissant les sources d’énergie à afficher.

Turbines offshore, Photo CC Flickr Nick Treby

Turbines offshore, Photo CC Flickr Nick Treby

Pourtant, si ce scénario est déclaré crédible, il implique un grand nombre d’investissements publics et privés. L’exemple de l’éolien est parlant : pour parvenir à l’objectif, il faudrait construire près de 3000 turbines par an pendant 40 ans !

De plus, le réseau électrique n’est pas adapté. Il devrait être mis à niveau pour pouvoir gérer l’intermittence de la production de ces énergies vertes. Cela suppose l’arrivée des smart grids, ces nouveaux réseaux de distribution interconnectés, capables de se reconfigurer en temps réel en fonction de l’offre et de la demande, à tout moment.

Remonter à la source :

Renewable Electricity Futures Study
Exploration of High-Penetration Renewable Electricity Futures


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pwrlovers 1531 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog