Magazine Société

Une nouvelle étape vers l’infanticide

Par Oratoirenotredamedefatima @nd_fatima

Nous vous en parlions il y a peu, trouvant alors que tout allait trop vite, dans l’indifférence générale. Nos craintes étaient fondées : l’infanticide est bel et bien en projet pour nos sociétés futures.

Un blog du Washington Post a annoncé que le rédacteur en chef du Journal of Medical Ethics, Julian Savulescu, prépare un numéro spécial sur l’infanticide. Cette « initiative » fait suite à la controverse dans le monde résultant de l’article du 23 février (dont nous vous parlions) intitulé : « Avortement post-naissance : pourquoi le bébé devrait-il vivre? ». L’article était rédigé par deux chercheurs italiens travaillant en Australie qui faisaient valoir que l’infanticide est « moralement acceptable ».

Le but de ce numéro spécial sera de démontrer que l’infanticide n’est pas une notion nouvelle (est-ce pour autant que cela la justifie?). Un certain nombre de bioéthiciens l’ont défendu au cours des 40 dernières années, y compris Savulescu, Peter Singer, Michael Tooley, et Jeff McMahon.

Il semblerait donc que nos élites scientifiques nous adressent un signal fort en faveur de la barbarie médicale. Sous couvert de recherches scientifiques, il s’agit en réalité de détruire toute forme d’instinct (de vie, maternel, de préservation…) pour créer un nouveau genre humain et une nouvelle humanité dont l’existence, la naissance et la mort seront décidées par une élite malsaine grâce à des machines mises au point par celles-ci (reproduction assurée par les utérus artificiels, mort décidée par le biais de l’euthanasie…). De nombreux « débats » actuels sur la « fin de vie » ou le « mariage » homosexuel vont dans ce sens : en détruisant la famille traditionnelle, on détruit le dernier rempart contre la barbarie technicisée.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Oratoirenotredamedefatima 162 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte