Magazine Graphisme

When human ruled the world

Publié le 26 juin 2012 par Didier Vincent

Déclinophilie

Photobucket
 

Le monde en son déclin, inéxorable, ce ne sont pas quelques barbus écolos en tongs qui vont sauver des milliards d'humains de la dévastation. Le progrès infini, à la façon d'Auguste Comte, une fois la brume à l'horizon dégagée, aboutit sur un mur. Cette animation suinte le pessimisme du no future ambiant. Aurons-nous bientôt fini de charcuter, dépécer la planète en la pleuplant d'industrieuses activités totalitaires, pourvoyeuses d'un bien êtrec qui, si tout le monde veut y accéder, va à sa finale destruction ? Le visage nietzschéen de l'enlisement en un spiralaire mouvement qui broie le même, jusqu'à exctinction, ce visage est le nôtre et qui regarde, avec un peu de recul, le non dit qui soutenait jusqu'à présent l'Occident industriel : la prolifération de la pollution et de la pauvreté. On y pense et on oublie en un éternel mouvement de déni, freinant nos folles imaginations, celles par quoi nous effleurons de temps à autre l'onirisme de ce paysage de machines "molles".

Mais je délire, comme dans ce système irrationnel dessiné par Stephen Ong qui évoque les Shadocks d'autrefois.

When Humans Ruled the Earth from Stephen Ong on Vimeo.

Une autre animation du même auteur, tout aussi délirante. On assiste au grossissement d'une boule de neige qui va devenir énormissime.

Balls to Christmas from BLOC Media on Vimeo.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Didier Vincent 10389 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte