Magazine Focus Emploi

Une prime pour élever les enfants en Allemagne

Publié le 26 juin 2012 par Rozennlefeuvre @aladom
Une prime pour élever les enfants en Allemagne

Il est toujours très difficile pour les allemandes de conjuguer travail et vie de famille. La démographie du pays s'en ressent...

Le gouvernement allemand propose d'allouer une prime mensuelle aux parents qui choisissent de s'occuper eux-mêmes de leurs enfants jusqu'à 3 ans. Cette mesure est saluée par le MMMI, Mouvement Mondial de Mères International.

En 2011, le MMMI a mené une enquête auprès de 12.000 mères en Europe. Il en est ressorti qu'une très grande majorité de mères, dont les Allemandes, souhaitent s'occuper elles-mêmes de leur enfant jusqu'à l'âge de 3 ans. Elles souhaitent ensuite revenir sur le marché de l'emploi en reprenant le travail selon un emploi du temps progressif. 

Il faut savoir que chez nos voisins d'Uutre Rhin, conjuguer travail et enfants n'est pas chose aisée. Plusieurs facteurs sont en cause : le système d'imposition sur la base du revenu conjugal pousse certaines mères à rester au foyer, les garderies à la française sont quasi inexistantes (sur 100 enfants, 3 obtiennent une place en crèche), le retour à l'emploi qui après une naissance est très difficile pour les femmes, enfin l'écart de salaire homme/femme à compétences égales est de l'ordre de 30% de moins pour la femme (écart constaté en France... en 1951). 

Le renouvellement de la population est menacé

Il est tentant de voir dans la démographie de nos pays respectifs les conséquences de ces différences de traitement et d'aides pour les mères. Les françaises ont presque 50% d'enfants en plus que leurs voisines Outre-Rhin et le pays devrait compter moins d'habitants que la France d'ici 2050. Il est donc urgent pour l'Allemagne de mettre en place des solutions efficaces pour favoriser la natalité. 

Avec la mise en place d'une prime pour le parent qui fait le choix de s'occuper d'un enfant jusqu'à l'âge de trois ans, le gouvernement allemand fait un premier pas. De son côté, le MMMI défend l'idée qu'il est indispensable de réhabiliter le travail de soin des enfants, en particulier l'éducation, un travail essentiel qui doit être reconnu et soutenu par la société. 

Un premier pas, mais un petit pas

Le mouvement déplore que la prime annoncée soit trop peu élevée pour véritablement permettre un choix entre l'éducation des enfants et le travail, mais reconnaît que cette mesure va dans le sens d'une politique qui soutienne la variété des choix pour les citoyens. En France, 600.000 parents ont recours à cette prime chaque année(PAJE). 

Enfin, le MMMI encourage le gouvernement allemand à favoriser par des mesures appropriées la création de structures d'accueil et de qualité pour les jeunes enfants et à réfléchir sur d'autres solutions en faveur des femmes qui veulent travailler et avoir des enfants.

Source : MMMI


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Rozennlefeuvre 5972 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte