Magazine Santé

CONTRACEPTION masculine: Nestorone, le nouveau gel hormonal pour l’homme – ENDO 2012

Publié le 26 juin 2012 par Santelog @santelog

CONTRACEPTION masculine: Nestorone, le nouveau gel hormonal pour l’homme  – ENDO 2012Ce gel contraceptif hormonal, appliqué quotidiennement sur la peau, réduit la production de sperme, selon cette étude présentée début juillet à la 94e réunion annuelle de l'Endocrine Society à Houston. Après les ultrasons voire même la voie génétique, ce gel, efficace ici sur 89% des « testeurs », pourrait fournir un mode de contraception, fiable et réversible pour les hommes.

Les chercheurs ont combiné un gel transdermique à base de testostérone et un nouveau progestatif ou progestine, Nestorone. Ce nouvel gel combiné a entraîné un nombre très faible de spermatozoïdes chez 89% des hommes participant à l'étude. « C'est la première fois que la combinaison testostérone et Nestorone est appliquée ainsi sur la peau pour fournir les quantités adéquates d'hormones permettant de supprimer production de sperme», explique l'auteur principal, le Dr Christine Wang, de l'UCLA Medical Center.

Les hommes pourront bientôt utiliser des gels transdermiques, annoncent les auteurs, alors que jusqu'ici, les recherches sur les contraceptifs masculins à base de testostérone et de progestérone combinées n'avaient pas abouti, sans effets secondaires importants. Chez les hommes, un progestatif augmente l'efficacité contraceptive de la testostérone. Testostérone et progestérone agissent ensemble pour supprimer la production des hormones de reproduction et contrôler la production de sperme. Ici, la différence avec Nestorone, c'est que l'hormone n'a pas l'activité androgénique qui peut provoquer des effets secondaires comme l'acné ou l'hypercholestérolémie.

89% des hommes « sous » Nestorone  approchent le risque « 0 » : Dans cette étude préliminaire, ce sont 99 hommes en bonne santé qui ont été assignés à utiliser l'un des 3 traitements transdermiques tous les jours pendant 6 mois, soit un gel contenant 10 grammes de testostérone plus un gel placebo, soit un gel de testostérone plus un gel contenant soit 8 soit 12 milligrammes (mg) de Nestorone. 56 des 99 hommes ont suivi au moins 20 semaines de traitement et respecté le protocole d'étude. Résultat, 89% des hommes avec gel Nestorone vs seulement 23% des hommes avec placebo ont réduit leur concentration en spermatozoïdes à un niveau inférieur à 1 millions de spermatozoïdes par millilitre, un niveau compatible avec un taux de risque de conception extrêmement faible. 69 à 78% (pour les doses de 8 et 12 mg de Nrestorone) des hommes atteignent réellement le risque « 0 » avec une absence complète de spermatozoïdes vs 23% avec testostérone + placebo.

Peu d'effets indésirables sont constatés, confirme l'auteur, qui incite à une étude plus large pour confirmer ce candidat contraceptif masculin.

Source:The Endocrine SocietyENDO 2012: The 94th Annual Meeting 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine