Magazine France

Un jour en France

Publié le 26 juin 2012 par Clesan

Elu avec un peu plus de 30% des suffrages mais tout même à la tête de tous les pouvoirs de la cinquième puissance mondiale, l'occupation des gastéropodes nous apporte au moins son lot d'aberrations quotidiennes, même les médias vont rapidement (disons l'année prochaine) en avoir la nausée. Bref, une bonne journée puisque pelle mêle:

  1. Peillon annonce 6000 postes dans l'enseignement, les profs qui constituent le noyau dure de l'électorat gôchiste se sentiront soutenu, enfin seulement 250 profs en plus, le reste est pour l'encadrement, enfin disons la sécurité, et oui car le ministre de l'enseignement est finalement plus sécuritaire que son prédécesseur, mais ne soulignons pas ce point, ce n'est pas utile et mauvais pour notre sommeil.
  2. Sapin nous fout les boules avec ses 2% misérables d'augmentation du smic, ce qui correspond net à quelques euros en plus par mois, les smicars seront contents, et le pouvoir d'achat aussi. Mais soulignons tout de même que MEDEF est satisfait et pas la CGT, plutôt coquasse sous occupation sozialiste.
  3. Le Bureau national du Parti socialiste a décidé aujourd'hui de mettre partiellement sous tutelle la fédération du Pas-de-Calais où il a été constaté des dysfonctionnements dans certaines sections mais pas de "système de corruption" bénéficiant au PS, selon la commission d'enquête. Truculent.
  4. Une économie qui va mettre à mal la normalité de Flanby, 0,4% de croissance, une hausse non constatée du chômage en mai depuis 31 mois. Pas de chance.
  5. A Rio les gardes du corps mou de grhollande avaient oublié leurs armes en France. Dommage mais si tu vas à Rio n'oublie pas de monter là-haut.
  6. La chancelière allemande prévient qu'elle refusera la mutualisation des dettes «tant qu'elle vivra».
  7. Valls essaye de nous faire oublier sa ridicule idée d'un reçu à remettre après les contrôles d'identité, mais nous balance encore une idée stupide sur l'interdiction du tutoiement alors qu'on est arrivé à faire face à des AK47 en banlieue.
  8. Enfin le fédéralisme "light" est finalement annoncé par Bruxelles.

peillon, sapin, bruxelles, chômage, valls, syndicat, CGT, smic

Bonne nuitée les petiots 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Clesan 521 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog