Magazine Société

Pour la liberte de ton peuple souquons suu kyi...

Publié le 27 juin 2012 par Fabianus

POUR LA LIBERTE DE TON PEUPLE SOUQUONS SUU KYI...

cliquer sur l'image pour agrandir


La chef de file de l'opposition birmane, Mme Aung San Suu Kyi, est arrivée mardi en début d'après-midi en train (comme le ferait un candidat normal) dans la capitale française. Elle a bouclé ainsi une tournée européenne triomphale, venant de Londres.
Accueillie gare du Nord par le ministre délégué au Développement, Pascal Canfin, la "Dame de Rangoun" est arrivée en fin d'après-midi à l'Elysée, souriante, vêtue de vert pâle, gris et blanc, les cheveux enjolivés de rutilantes fleurs jaunes.
- Aung San Suu Kyi est reçue avec les formes dues à son histoire, passée et présente, a expliqué un diplomate français. On lui déroule le tapis rouge car c’est quand même un prix Nobel de la paix ! Le petit nerveux avait fait de même pour Mouammar qui ne le méritait pas ! Le changement c’est maintenant !
Après un entretien, Mme Suu Kyi et M. Hollande ont tenu une conférence de presse commune puis ont eu un dîner avec plusieurs invités gourmands triés sur le volet, dont les prix Nobel Françoise Barré-Sinoussi (Médecine) et Gao Xingjian (littérature).
Au cours de la conférence de presse, Flamby a assuré que la France soutiendrait "tous les acteurs" de la transition démocratique en Birmanie et ferait "tout ce qui est possible avec (...) l'Union européenne pour que ce processus aille jusqu'à son terme, c'est-à-dire la démocratie pleine et entière".
Il a également cru bon de souligner qu'il était prêt à accueillir le président birman, l'ancien général Thein Sein, "s'il veut venir". Bon, il ne faudrait pas qu’il se sente obligé…
Pour sa part, la frêle défenseuse des droits de l’homme a affirmé qu'elle croyait le président birman "sincère" dans sa volonté de démocratiser son pays, tout militaire qu’il est.
- Nous sommes prêts au compromis avec le régime militaire, a dit l’icône vivante, Sein sert son pays !
La bonne intention de Sein adoucit l’icône (sein à doux silicone ?)
La France voudrait profiter de l’aubaine pour vendre un peu de technologie aux Birmans.
- Toutes les technologies sont les bienvenues, mais nous sommes pour les bonnes pratiques et la transparence, a dit Mme Suu Kyi qui n’a pas la mémoire courte et se souvient des coups tordus entre la junte et le groupe Total. Le pétrolier français avait quelque peu enrichi la junte militaire qui avait tant besoin d’un treizième mois !
- Les pratiques de Total ont totalement changé, a rassuré le bon François, en ajoutant que si des entreprises en Birmanie ne respectaient pas les droits de l'Homme, les normes environnementales et sociales, Aung San Suu Kyi pourrait à tout moment me joindre pour que nous puissions y mettre bon ordre ! Je lui laisse mon numéro de portable et mon mail.
Qu’on se le dise au fond des ports !!
Pour finir Aung San Suu Kyi, qui assure "lire quelques mots de Français chaque jour", a reçu comme cadeau de la part du président toute l'œuvre de Georges Simenon (un Belge !), ainsi qu'une colombe de la paix du sculpteur Etienne, en baccarat et dédicacée par le président.
- C’est du sculpteur Etienne, ho, tiens le bien, a averti Flamby ! Ça casse !
En retour, Mme Suu Kyi a offert une peinture représentant un paysage birman.
Une bien belle rencontre. Mais que faisait Valérie pendant ce temps ?

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Fabianus 1077 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine