Magazine High tech

Utiliser son mobile à l’étranger coûtera moins cher

Publié le 29 juin 2012 par Brokenbird @JournalDuGeek

Quand vous utilisez votre mobile à l’étranger, ça se finit en général par une facture assez élevée. En effet, l’es opérateurs taxaient grassement les données, les appels et les SMS depuis l’étranger, mais dès demain 1 er juillet, ce sera fini, du moins dans l’UE. En effet, l’UE a mis en place un plafond pour le prix de l’itinérance des données à travers l’union, faisant ainsi baisser drastiquement la facture lors de vos voyages. Les coûts des SMS et également des appels ont également été revus à la baisse.

Utiliser son mobile à l’étranger coûtera moins cher

Fixer des plafonds de prix pour les données nous permet de garantir l’itinérance pour la « génération smartphone ». Cette mesure met fin, une bonne fois pour toutes, aux coûts abusifs de l’itinérance dans l’UE. C’est pour moi une grande satisfaction de voir que, année après année, l’Union européenne renforce le pouvoir d’achat de ses habitants,

a déclaré Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne. Les nouveaux plafonds de prix ont donc été fixés, et devront être respectés par les opérateurs :

* 29 centimes d’euro la minute pour émettre un appel, plus la TVA.
* 8 centimes d’euro la minute pour recevoir un appel, plus la TVA.
* 9 centimes d’euro pour envoyer un SMS, plus la TVA.
* 70 centimes d’euro le méga-octet, plus la TVA.

Bien sûr, ce seront les tarifs maximum autorisés, et libres aux opérateurs de les facturer à des prix inférieurs. Le but avoué est de faire marcher la concurrence sur des bases moins élevées, et ainsi faire baisser drastiquement les coûts. De plus, l’utilisateur recevra un message d’avertissement lorsqu’il atteindra 50€ de dépenses à l’étranger, ou le chiffre qui aura lui-même fixé. Les prix ont au final été divisés par six depuis 2009.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Brokenbird 953528 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine