Magazine High tech

[TEST] Max Payne 3 sur PS3

Publié le 01 juillet 2012 par Alexandres

[TEST] Max Payne 3 sur PS3 dans Jeux Video ME0001454089_2

Le voici le voila, mon test de Max Payne 3 sur PlayStation 3. N’ayant que peu de moment pour jouer de longues sessions de jeu, j’ai mis plus de temps à le finir que prévu mais j’y suis arrivé. J’avais déjà eu la chance de tester le jeu deux mois avant sa sortie officielle et la démo jouable m’avait fait bonne impression. Restait à savoir si le jeu final serai aussi bon et intense sans être barbant…

C’est l’histoire d’un mec…

Raoul Passos, un ancien collègue de Max, l’appel pour qu’il le rejoigne au Brésil, à Sao Paulo plus précisément pour un job de garde du corps de la famille Rodrigo Branco. Bien évidemment rien ne va se passer comme prévu comme vous vous en doutez. L’histoire propose sont lot de rebondissements, mais tout est un peu trop téléphoné et on se retrouve devant un scénario vu mille fois dans de grosses productions hollywoodiennes dont le premier rôle serait tenu par Nicolas Cage ou Steven Seagal (sic). Toutefois Rockstar a su rester dans le ton noir des deux opus précédents avec des passages dérangeants et morbides qui savent maintenir le joueur en mauvaise haleine.

Et tu tires, tires, tires c’est ta façon de tuer !

MaxPayne3_PC_Test_018-300x168 bullet time dans PlayStation 3
Bien évidemment le principal atout de Max Payne c’est ses gunfights et pour cela il est doué le bougre. Avec une maniabilité réglé comme du papier musique c’est un réel plaisir de diriger ce bon vieux Max qui est plus agile que jamais. Il peut se mettre à couvert, faire des roulades, des plongeons et des combat aux corps à corps et pour le plus grand plaisir des joueurs avides de TPS couillus. Vous saupoudrez le tout d’une bonne grosse cuillère à soupe de Bullet Time et vous obtenez un cocktail explosif. Une simple pression sur le stick droit permet de le déclencher pour pouvoir ralentir le temps, ajuster ses tirs et dégommer les nombreux ennemis qui vous attaquent.

Et vos assaillants seront nombreux, très nombreux, voir parfois trop, et il ne faudra pas toujours foncez dans le tas en utilisant le bullet time pour nettoyer une zone. Vous allez devoir faire preuve de patience pour observer vos ennemis et les éliminez de la meilleur façon possible pour avancer. Mais l’IA des ennemis ne vous laissera aucun répits. Si vous restez trop longtemps à couvert ils viendront vous déloger et pendant que vous serez occupé à les éliminer penser toujours à garder un œil dans votre dos car ils viendront aussi vous prendre à revers pour vous éliminer de sang froid.

MaxPayne3_Multi_Test_007-300x168 max Payne dans Test
La difficulté étant au rendez-vous, j’ai du m’y reprendre à plusieurs fois parfois pour passer d’une zone à une autre, mais il faut aussi avouer que je n’ai plus autant de patiente et de dextérité qu’avant. Surtout qu’il faudra bien gérer votre jauge de vie qui ne remontera pas toute seule une fois planqué derrière un mur. Et puis la petite nouveauté dans le monde de Max Payne, il pourra, s’il s’apprête à mourir et qu’il lui reste un antalgique, asséner une dernière « boulette » de la mort dans la tête de son ennemi et prendre en même temps son médoc pour rester en vie et ainsi vous donner le temps de vous remettre à couvert quelques secondes. Heureusement, contrairement à beaucoup d’autres joueurs, j’ai apprécié les nombreuses cinématiques qui venaient me redonner un peu souffle entre deux gunfights nerveux et intenses. Certes Max parle et se plaint beaucoup, mais cela contribue à l’ambiance du jeu, je regretterai surtout le petitesse des sous-titres (voir parfois la couleur) qui les rendent pas toujours très lisible.

Action ! Reload !

Graphiquement le jeu en met vraiment plein la vue, avec de nombreux environnements, toujours très variés, aux détails stupéfiants de réalisme. La modélisation des personnages est impeccable, tout comme leur animation soigné, Rockstar, comme à son habitude, a mis le paquet pour soigner la réalisation de Max Payne 3 et nous fait voyager gratuitement de New York au Brésil dans notre canapé.

MaxPayne3_Multi_Test_010-300x168 Playstation
Mais derrière ce tableau idyllique doit bien se cacher quelques points noirs ? Eh bien oui, attention ce qui va suivre n’engage que moi et ne soyez pas choqué de ma comparaison. Max Payne 3 est un très bon jeu d’action, cependant ce qui m’a déplu c’est un manque certains de liberté. On se déplace dans de magnifiques couloirs qui nous empêche même parfois de revenir en arrière. Le jeu s’avère même très répétitif au final, puisque de bout en bout on ne fait que tuer un nombre incalculable de mecs, se planquer, en tuer d’autres, se planquer, avancer, en tuer à nouveaux, enfin vous avez compris. En faite j’ai eu l’impression de jouer à un Time Crisis, notamment le premier sorti en 1996 en Arcade (et en 1997 sur PlayStation). Max Payne reprend la même conception vidéoludique du titre de Namco, avec ces zones à nettoyer et une jauge de vie très limité, le bullet time en moins. Je me demande même si au final il n’aurait pas été plus sympa de jouer à Max Payne avec un Gun qu’un Pad, mais les nombreuses commandes disponibles dans le jeu aurait certainement rendu l’expérience douloureuse…

De plus le côté anti-héros bourré, avec des effets qui donnent au final vraiment mal aux cranes (bravo pour le réalisme) , qui arrive à tuer une armée entière à lui tout seul est un peu trop exagéré surtout dans les trois derniers chapitres où on atteint l’apothéose. Mais point de spoil, je vous laisserai le plaisir (ou pas) de découvrir par vous même cette ode à la boucherie.

Time Extended

MaxPayne3_Multi_Editeur_103-300x168 rockstar
En plus du mode solo qui se termine en une douzaine d’heure (un peu plus si vous voulez récupérer toutes les armes dorées) Rockstar a introduit un mode multijoueurs en ligne. Si certains modes sont assez classiques, j’ai apprécié la gestion parfaite du bullet time (souvent en ma défaveur) ainsi que les parties en Painkiller et Gang Wars. Ce dernier est vraiment sympa car on y joue en équipe et les parties sont souvent explosives. Toute fois, ce n’est pas le multi qui me fera me relever la nuit pour jouer à Max Payne 3.

7 Time Crisis
Dix ans après le second opus, Max Payne revient et il reste un bon gros défouloir. Le tout est accompagné d’une réalisation exceptionnelle, d’une difficulté bien dosé, d’une ambiance bien sombre et d’un mode multijoueurs en ligne sympa. Malheureusement j’ai trouvé dommage de déambuler dans des couloirs et de passer mon temps à se mettre à couvert et à tirer tout au long du jeu. J’aurai aimé que ce Max Payne 3 soit aussi varié et plaisant que les décors que l’on traverse, au lieu de ça j’ai eu le droit à un épisode inédit de Time Crisis.

» Extra Bonus: Une vidéo de Time Crisis


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Alexandres 305 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte