Magazine Régions du monde

En Tunisie, la virginité se négocie autour de 1000 dinars

Publié le 02 juillet 2012 par Oural

En Tunisie, la virginité se négocie autour de 1000 dinarsSur Facebook, vous avez peut-être reçu une invitation pour une rencontre débat avec Nédra Ben Smail qui vient de sortir Vierges? La nouvelle sexualité des Tunisiennes.
Ce livre sorti samedi dans les librairies tunisiennes évoque notamment le phénomène grandissant des interventions de restauration de l’hymen.

Le mot grandissant est d’ailleurs tout a fait conventuel parce que les personnes qui travaillent dans le milieu de la chirurgie esthétique vous diront que l’hyménoplastie est sans nul doute l’une des interventions les plus pratiquées par les tunisiennes.

L’essai de la psychanalyste sort tout a fait à propos avec le début de la saison des mariages traditionnellement propice au recours à cette intervention qui permet en reconstruisant l’hymen de redonner aux jeunes femmes concernée une virginité tout à fait crédible sur le plan médical.

Pour cela,nous rappelle cet article de l’AFP qui cite des extraits du livre, il faut débourser entre 600 et 1000 dinars. L’opération qui se distingue de l’hymenorraphie ( qui est une restructuration provisoire) est pratiquée en clinique soit par un gynécologue, soit par un chirurgien plasticien.

Et si Nedra Ben Smail rappelle que seules 20% des jeunes filles tunisiennes seraient de vraies vierges avant leur mariage ( source statistique à vérifier je pense), il faut rappeler que de nombreuses algériennes contactent également les médecins tunisiens pour réaliser cette intervention de chirurgie intime.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :