Magazine Graphisme

Marin Dearie, le Mississippi par le bon bout

Par Agd Mag

Oui, j’ai osé. Malgré les ouragans, les plateformes pétrolières qui fuient et Reese Witherspoon, je pense que la Nouvelle Orléans est le bon bout du Mississippi. Mais sur AGD Mag, on n’est pas là pour discuter jazz et Vieux Carré. Alors aujourd’hui, nous partons à la rencontre de quelques trésors cachés de la capitale louisianaise : je parle (évidemment) des créations de Marin Dearie.

Cette artiste a récemment réussi à exciter la blogosphère avec son installation Shades of Change, un ensemble de nuanciers montrant plusieurs changements de couleursconnus, qu’ils soient naturels ou non. Depuis la couleur d’un sachet de thé à la peau de Mickael Jackson, tout y passe. Sans aller jusqu’à dire que le seul avantage de cette œuvre aura été de faire un peu mieux connaîtreMarin Dearie, il faut tout de même noter que la sacrosainte blogosphère a encore une fois un peu oublié de pousser plus loin.

Au-delà des quelques travaux commandés de graphic design et d’illustration, ce sont surtout les installations et les peintures de l’artiste qui valent le détour. Créativité, imagination et poésie se dégagent de ces différentes réalisations. Marin puise autant son inspiration dansl’enfance que dans la vie quotidienne, pour proposer un univers qui parvient à faire rimer géométrie avecdésordre. A l’image de la Nouvelle Orléans ?

 

Marin Dearie, le Mississippi par le bon bout
Marin Dearie, le Mississippi par le bon bout
Marin Dearie, le Mississippi par le bon bout
Marin Dearie, le Mississippi par le bon bout
Marin Dearie, le Mississippi par le bon bout
Marin Dearie, le Mississippi par le bon bout
Marin Dearie, le Mississippi par le bon bout
Marin Dearie, le Mississippi par le bon bout
Marin Dearie, le Mississippi par le bon bout


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Agd Mag 12528 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog