Magazine

château de Hautefort, joyau du Périgord

Publié le 03 juillet 2012 par Mpbernet

hautefort 024

P1060566

Formidable, massive et élégante à la fois, la silhouette du château de Hautefort s’apparente plus à une demeure de plaisance qu’à la forteresse médiévale qu’elle fut à son origine, perchée sur un éperon rocheux  au confluent des vallées de la Beuze et de la Lourde.

Hautefort est situé dans le nord de la Dordogne, à deux heures de route de notre maison. Nous profitons d'être encore tous les deux pour cette longue excursion de découverte ...

P1060595

L'aspect actuel du château est dû à Jacques-François de Hautefort (1610 – 1680), premier écuyer de la reine Anne d’Autriche, richissime exploitant de fonderies dans ce pays d'Ans (un salut à Luz de Singapour !) et fournisseur des armées de Louis XIV. Il consacre l’essentiel de sa fortune à la transformation de la forteresse en demeure de plaisance et l’édification simultanée d’un hospice, fondé en 1669.

P1060585
Avec ses deux tours rondes surmontées de lanternons, la forme du bâtiment évoque celle des châteaux de la Loire. Ses architectes sont  Nicolas Rambourg puis Jacques Maigret. A la Révolution, les habitants du village ont défendu le château, transformant ses sous-sols en prison. Plus près de nous, les souterrains ont servi de refuges aux vitraux des cathédrales alsaciennes pendant la Grande Guerre.

P1060594

C’est à la famille du baron Henry de Bastard que l’on doit la restauration du château devenu inhabitable à partir de 1929. Il a épousé  la fille du banquier David David-Weill, ça aide. Le château est aujourd’hui la propriété d’une fondation dirigée par la famille David-Weill. La baronne (1901 – 1999) continuera son œuvre – il semble que s’occuper d’Hautefort favorise grandement la longévité de ses propriétaires - et s’installe dans les appartements dans les années 60. Jusqu’à ce qu’un monstrueux incendie ne détruise, le 30 août 1968, le château de fond en comble. Il ne reste rien du mobilier, des charpentes. Fidèle aux armes des Hautefort - trois "forces" ou cisailles pour tondre les moutons -  la baronne reprend la restauration à zéro. Du grand escalier d’honneur à balustres partant de la galerie du rez-de-chaussée aux baies en anses de panier pour mener à l’étage noble, il ne reste qu’une pierre d’angle. La salle des cheminées est reconstituée … Le château est remeublé. Certaines salles ont été épargnées. On mesure le désastre par contraste.

P1060593

Aujourd’hui, l’ensemble présente une grande harmonie. Du haut de la terrasse, on domine un paysage splendide. Au-delà de l’architecture classique si ordonnée, on apprécie la richesse discrète de la décoration, et la vue merveilleuse sur les jardins à la française.

Les jardins et la décoration intérieure valent bien un billet supplémentaire … ainsi qu’un diaporama.

24390 Hautefort, à 70 km au sud de Limoges et 70 km au nord de Sarlat. Tel : 05 53 50 51 23.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mpbernet 50874 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog