Magazine Médias

Anger Management [Pilot & 1x 02]

Publié le 03 juillet 2012 par Lulla

20106142

Charlie Goes Back To Therapy (Series Premiere) // Charlie And The Slumpbuster

5 470 000 tlsp. // 5 740 000 tlsp.

 

44030376

What About ?

Charlie est un thérapeute pas vraiment orthodoxe, spécialisé dans la gestion de la colère. Fort du succès de son cabinet privé, il organise chaque semaine des sessions de groupe et part également faire des consultations bénévoles aux détenus d'une prison d'Etat. Côté vie privée, il doit jongler entre sa propre thérapeute (qui est un peu plus que ça), son ex-femme et sa fille de 13 ans atteinte de troubles obsessionnels compulsifs...

Who's Who ?

Créé et développé par Bruce Helford (The Drew Carey Show, George Lopez). Adapté du film Anger Management (Self Control). Avec Charlie Sheen (Mon Oncle Charlie, Hot Shots), Selma Blair (Sexe Intentions, Allumeuses !Hellboy, Kath & Kim), Shawnee Smith (Saw, Becker), Daniela Bobadilla (Awake), Noureen DeWulf (Hawthorne), Barry Corbin (Les Frères Scott, The Closer),  Derek Richardson (Men In Trees), Brett Butler (Une maman formidable), Michael Arden...

So What ?

    J'ai beau retourner la question dans tous les sens, je ne trouverai pas meilleure entrée en matière : oui, je n'ai pas trouvé Anger Management, la nouvelle sitcom de Charlie Sheen, totalement nulle et je le vis bien. J'irai même plus loin : avant de regarder le pilote, j'étais persuadé que je m'arrêterai là et, après l'avoir vu, non seulement j'ai eu envie de regarder le deuxième -et je suis passé à l'acte- mais en plus je me demande si je ne vais pas terminer la saison (qui ne compte que dix épisodes heureusement). Ce qui me dérange le plus là-dedans, ce n'est pas tant d'avoir souri et ri par moment devant ces deux épisodes mais surtout de donner l'impression que j'ai de la sympathie pour la terreur d'Hollywood alors que j'en ai pas la moindre. Peut-on apprécier une série dont on déteste l'acteur principal ? Apparemment oui, tant que les autres membres de la distribution valent le coup et que l'écriture suit à peu près, et c'est le cas ici.

   J'adore Selma Blair et je dois dire que son personnage dans Anger Management est assez amusant, même si on la voit peu. En même temps, rien que pour elle -et un peu pour Molly Shannon aussi- j'ai suivi l'intégrale Kath & Kim il y a quelques années. Ce n'est donc pas une bonne excuse. Shawnee Smith ? Dans le rôle de l'ex-femme du héros, elle est convaincante et possède une bonne alchimie avec Sheen. D'ailleurs, à peu près toutes les combinaisons (avec sa thérapeute, avec sa fille, avec ses patients) fonctionnent. Preuve qu'il n'est pas si mauvais, le bougre. Il est dans son élément. Sa prestation est assez paresseuse, tout comme la plupart de ses répliques, mais il a de la présence et un timing comique resté intact depuis ses mésaventures. Le problème, c'est que le personnage est navrant. C'est un beauf, qui a visiblement obtenu son diplome en psychologie dans une pochette surprise. C'est un double du Charlie de Mon Oncle Charlie en somme, et je crois que c'est totalement assumé en plus. Il est tout autant porté sur la chose et le fait que la série soit diffusée sur FX permet un peu plus de liberté de ce point de vue-là. On le voit dans les deux épisodes : une blague sur les préservatifs dans le premier qui ne serait sans doute pas passée sur CBS et une femme à demi-nue (enfin complètement dans l'histoire mais pas pour nous à l'écran) dans le deuxième. Heureusement, tout ne tourne pas autour du sexe et je note à ce jour qu'il n'y a eu aucune référence à un quelconque rot ou à un quelconque pet. Le niveau est donc légèrement plus élevé, même si c'était facile !

   Dès le pilote, on sent que la production veut bien nous faire comprendre que l'univers de la série ne se limite pas au salon où Charlie organise ses thérapies et à sa cuisine. Les décors sont nombreux et sont autant de directions vers lesquelles aller par la suite :  il y a aussi la chambre de sa fille, la maison de son ex-femme, le bar du coin, le cabinet de sa thérapeute et meilleure amie et plan cul régulier, la prison où il exerce de temps en temps... De plus, il a pas mal de patients réguliers, qui offrent à ce jour les passages les plus marrants avec des one-liners efficaces. Il suffit aux scénaristes de piocher parmi eux pour maintenir l'intérêt au fil du temps et même en ajouter.  En cas de succès -et c'est bien partie pour- ils vont avoir besoin de toute cette matière car FX a l'intention d'en commander... 90 épisodes supplémentaires ! Coté réalisation, on est dans de la sitcom multi-camera tout ce qu'il y a de plus classique. On aurait pu espérer de la part de FX une petite prise de risque en utilisant plutôt le format single-camera mais je suppose que c'est beaucoup plus confortable pour Mr Sheen de n'avoir que quelques heures de tournage par semaine... 

   A coté de Louie ou même de Wilfred -que je n'aime pourtant pas du tout- Anger Management passe vraiment pour une ringarde sur FX mais, dans sa ringardise, elle sait être efficace et nous refaire Mon Oncle Charlie -le but de l'entreprise finalement- avec un peu plus de dignité. Pour la crise de rire, il faudra repasser. Mais pour passer un moment thérapeutiquement agréable, vous avez sonné au bon cabinet.

How ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lulla 626 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte