Magazine

Ma bipolarité ou le Miroir de Janus

Publié le 03 juillet 2012 par Nathanaelgaybipo
Ma bipolarité ou le Miroir de Janus
Mon blog s'intitule "Journal d'un gay bipolaire", je voudrais donc, pour ceux qui ne connaissent pas cette maladie "psychique" vous la décrire (enfin je la décris comme moi je la ressent, tout les troubles bipolaires ne sont pas les même suivant les personnes)
Il serait trop long ce matin de vous décrire précisément ma maladie, comment elle s'est déclenché, comment on me la diagnostiquer, quelle fut l'enfer des traitements, je le ferais dans divers post car tout ne c'est pas fait du jour au lendemain, cette maladie s'insinue lentement mais surement dans tout les pores de votre peau, jour après jour, année après année elle est là elle veille, elle me grignote de l’intérieur et finira inévitablement par me détruire.
Cette maladie à la particularité de vous noyer sous divers émotions de la pire à la meilleur mais dans un laps de temps très cours vous pouvez dans une même journée vous lever, péter la forme, avoir trois rapport sexuel le matin, faire les boutiques comme un malade l'après midi, boire comme un trou en rentrant le soir et finir la journée en vous suicidant.
Mais au départ c'est plus vicieux que ça, on se lève un beau jour et on sent que quelques chose est différent, on se dit pourquoi me lever ? Alors on reste couché croyant que ça va passer, ça ne passe pas, on va voir un médecin qui vous prescrit un traitement censé vous remettre en forme, puis on se sent soudainement très bien, les jours passe puis on sombre a nouveau dans la mélancolie, le cercle infernale débute et plus rien ne sera à nouveau pareil, mais ça on ne le sait pas encore.
Puis le temps passe on commence à avoir des relations sociales assez tendu, (même si on était très sociable avant) les rapports avec les gens deviennent stérile, la facilité qu'avez les gens à vous supporter avant n'est plus, les gens s'éloignent, n'appel plus, ne vous vois plus, mais ça prend du temps tout cela ce fait sur de nombreuses années. Les amitiés deviennent "provisoire" je veut dire par la en phase "maniaque" (phase de la maladie ou ce sent grave en forme) on noue facilement des contacts avec plein de gens, puis quand viens les phase "down" (déprime) ces gens la disparaissent aussi vite qu'ils sont arrivé et la solitude apparaît de nouveau.
En faite ce sont des changements perpétuel et journalier dans notre esprit, dans nos comportements, dans notre façon de voir les choses, c'est comme si on avait perdu la faculté de discerner les choses tel quelles sont on les voit différemment, un peu brouillé, sauf que cette déformation et notre réalité à nous, si vous voulez on vit dans un autre monde par période puis on reviens a la réalité pendant quelques temps. On est pas fous, juste lunatique.
Bref c'est assez difficile, rien qu'au niveau des mecs par exemple, je n'ai plus cette confiance en moi de me dire tu vas trouver le bon (car qui peut supporter quelqu'un comme moi ? c'est mon avis.) Je suis insupportable même moi je ne me supporte pas. Après je me dis aussi, oui mais des tas de personnes bipolaire vivent en couple. Mais quel genre de vie ont il ? Je n'en connais pas pour le savoir.
Voila je vous ai fait un bref résumé de ma maladie, j'en parlerais sur d'autre post, car elle à changé beaucoup de chose dans ma vie.
Bonne journée.
Nathanaël.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nathanaelgaybipo 18 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte