Magazine Science

Triton, plus grande lune de Neptune

Publié le 03 juillet 2012 par Marcel76

Triton, plus grande lune de NeptuneTriton est le plus gros des 13 satellites naturels de la planète Neptune, et le septième par distance croissante à cette dernière.
Il a été découvert en 1846 par l’astronome britannique William Lassell, 17 jours après la découverte de sa planète mère.
Son diamètre est d’environ 2 700 km, ce qui en fait le septième satellite naturel du système solaire après Europe. C’est le seul gros satellite connu du système solaire orbitant dans le sens rétrograde, c’est-à-dire inverse au sens de rotation de sa planète, ce qui en fait un cas unique parmi les satellites majeurs du système solaire ; tous les autres satellites de Neptune sont de petits corps irréguliers de quelques centaines de kilomètres dans leur plus grande longueur.

Cet astre, plus gros que Pluton présente une composition similaire avec celui-ci.
La caractéristique orbitale, sa forme et sa composition sont trois indices qui laissent penser que Triton ne s’est pas formé autour de Neptune, mais qu’il s’agit d’un objet issu de la ceinture de Kuiper capturé par Neptune. Ce qui veut dire qu’autrefois Triton était une planète.
Ce satellite, orbitant autour de sa planéte en 5 jours et 21 heures sur une trajectoire quasiment circulaire a été visitée par la sonde Voyager 2 en Août 1989.
Le satellite neptunien est caractérisé par la moitié inférieure (Uhlanga Regiode) de sa surface visible sur les clichés pris par la sonde. Il s’agit de la calotte polaire australe, dont la couleur rose caractéristique provient de l’action des ultraviolets du rayonnement solaire sur le méthane gelé en surface.
Triton est un corps constitué vraisemblablement d’un important noyau métallique et rocheux entouré d’un manteau de glace d’eau et d’une croûte d’azote gelé à environ -235 °C en surface.

Une atmosphère ténue apparentée à celle des comètes enveloppe le satellite à une très faible pression. Cette dernière est composée de diazote. Elle est probablement issue de geysers dont les traces ont été observées sur Uhlanga Regiode ce qui en fait l’un des rares satellites naturels connus à avoir une activité géologique significative et assez récente, notamment sous la forme de cryovolcanisme. Ceci expliquerait l’âge très récent des terrains observés par la sonde Voyager 2 en été 1989, qui couvrent environ 40 % de la surface du satellite, où très peu de cratères d’impact ont été relevés, donnant à l’ensemble un âge n’excédant pas la centaine de millions d’années, soit une valeur très brève à l’échelle des temps géologiques.
Cet astre a été nommé d’après Triton, dieu marin fils de Poséidon dans la mythologie grecque, Poséidon étant lui-même assimilé au dieu Neptune de la mythologie romaine.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marcel76 1155 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog