Magazine Auto/moto

Bentley Continental GT 2013 : elle troque son W12 pour un V8

Publié le 03 juillet 2012 par Critiqueauto

Au début de l’année, le constructeur d’automobiles de luxe britannique, aujourd’hui dans le giron de Volkswagen, a fait un dévoilement pour le moins remarqué au Salon international de l’automobile de Detroit. En effet, Bentley s’est pointé à Detroit avec son fameux coupé sport Continental GT mû par un moteur V8 ! Eh oui, le fabricant a décidé de laisser tomber son moteur W12 immensément plus énergivore, environnement et réductions des émissions de gaz à effet de serre obligent.

Motorisation

Depuis son introduction, en 2003, la Bentley Continental GT a toujours été mue par une mécanique W12 biturbo de 6 litres développée par le constructeur allemand Volkswagen et améliorée au cours des années qui ont suivi pour produire encore plus de puissance, 589 chevaux, et de couple, 516 livres-pieds, et offrir des performances à couper le souffle. Dorénavant, la Bentley Continental GT utilisera un V8 de 4 litres, biturbo également, qui a été mis au point de concert avec Audi et qui devrait servir de motorisation dans la grande S8. Du côté de la Bentley Mulsanne, il en sera de même avec un V8 biturbo de 6,75 litres.

Ce V8 de 4 litres développe une puissance de 500 chevaux et produit un couple de 487 livres-pieds. En matière de performances pures, notez que la Continental réussit à boucler le 0 à 100 km/h en 4,8 secondes, quand l’ancien modèle à moteur W12 le faisait en 4,6 secondes. En vitesse de pointe, on parle de 303 km/h pour le v8 et 318 km/h pour le W12. On est donc dans les mêmes eaux, mais la consommation de carburant est 40 % plus basse avec le V8.

Il est certain que la différence de poids entre les deux mécaniques favorise le V8. Les ingénieurs ont également doté la Continental GT de la technologie de désactivation des cylindres. Il est important aussi de mentionner que le 4-litres est couplé à une boîte de vitesses automatique à 8 rapports, et que la Bentley jouit d’un système de récupération qui recharge la batterie au freinage, ce qui favorise une meilleure consommation de carburant.

Comportement

Outre la tenue de route qui devrait être plus saine en raison de la perte de poids que la Bentley a connue en passant du W12 au V8, il y a tout lieu de croire qu’on ne verrait pas la différence sur la piste. Un bémol toutefois irait à la boîte de vitesses qui serait mal calibrée pour la piste et accepterait mal les passages de rapports à haut régime, surtout en rétrogradation. Sur la route, cependant et en conditions normales, la boîte réagit très bien.

Conclusion

Au quotidien, on appréciera toutes les qualités dynamiques de ce coupé à transmission intégrale. Et au chapitre de la sonorité du moteur, les notes du V8 sont bien différentes de celles du W12, mais très excitantes quand même. Et pour couronner le tout, mentionnons que la Bentley Continental GT sera entre 10 et 15 % moins chère que sa devancière.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Critiqueauto 4676 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines