Magazine Politique

Chaire de cyberdéfense

Publié le 03 juillet 2012 par Egea

Hier, une chaire de cyberdéfense a été inaugurée au cercle Saint Augustin. Précisons immédiatement deux choses :

  • il s'agit d'une chaire de cyberdéfense, et non de cyberstratégie (à ne pas confondre donc avec la chaire Castex de cyberstratégie)
  • il s'agissait d'une inauguration, non pas de la leçon inaugurale (elle est prévue à l'automne), même si le titulaire, Daniel Ventre, a prononcé une petite allocution de fort bonne tenue. Précisons que c'est le premier spécialiste français sur le sujet, puisqu'il travaille dessus depuis 2006 !

Chaire de cyberdéfense
source

Ceci amène quelques petits commentaires.

1/ Tout d'abord, je remarque le lustre donné à cette inauguration. Le général Bonnemaison avait marqué l'importance de l'événement en invitant le CEMAT (le général Ract-Madoux) mais aussi l'amiral Coustillère, OG cyberdéfense de l'EMA. Cette chaire dépendra du Centre de Recherches et d’Études de Coëtquidan (CREC), et sera financée par Thalès Communications & Security (représenté par son PDG, Mme Sourisse) et SOGETI (la partie cyber de Cap Gémini, représentée par son PDG, FL Salvador).

2/ On peut donc se féliciter de la multiplication d’initiatives favorisant la pensée stratégique du cyber : la chaire Castex (financée par la fondation EADS), la chaire cyberdéfense (financée par Thalès), des numéros spéciaux cyber (Revue défense nationale en juin, Politique étrangère également en juin, Revue Internationale et Stratégique en septembre), la création de la collection cyber chez Économica à l'automne, la publication du rapport Bockel en septembre, tout ceci vient confirmer des initiatives publiques depuis le livre blanc et le rapport Romani (création de l'ANSSI, publication de la stratégie cyber, écriture du concept cyberdéfense) et privées (et notamment la publication du cahier AGS sur la cyberstratégie, ou l'organisation du colloque cyberstratégie par AGS et le CREC en novembre dernier).

3/ Autrement dit, on observe un fourmillement d’initiatives qui sont de bon aloi. Tant mieux, il y a débat, d'autant plus fécond qu'il y a des lieux alternatifs (seule l'antithèse permet la pensée, relisez Guitton, je vous en parlerai un prochain jour) et on peut surtout espérer le développement d'une pensée française sur le sujet, qui ne soit pas seulement recopie des débats anglo-saxons, mais qui trouve des approches nouvelles, qui enrichiront non seulement les approches, mais permettront d'établir, dans deux ou cinq ans, une doctrine française cohérente et distincte, adoptée par les autorités.

4/ Revenons aux propos d'hier soir : pour constater que personne n'a dit que la cyber (-sécurtié ou -défense) était une SSI améliorée, ce qui dénote une belle évolution des esprits. Daniel Ventre a ensuite présenté les orientations de son travail, qui reprend en bonne partie la matrice qu'il avait présentée dans le dernier numéro de la RDN (voir aussi le complément cahier cyber en ligne, fort intéressant).

5/ La chaire traitera de quatre thématiques :

  • territorialité et Cyberespace
  • Le facteur humain
  • Les stratégies nationales de cyberdéfense
  • Définition de critères de mesure pour objectiver les études de cybersécurité

On le voit, des thèmes originaux, à la fois politiques, stratégiques, sciences humaines et techniques, qui devraient être utiles.

6/ Surtout, la chaire a quatre objectifs assez logiques et bien articulés : Théorie stratégique, stratégie appliquée, formation, et création d'un centre de recherche de référence public-privé, réunissant les écoles de Coët, les centres de recherches de l'ouest (autour de Rennes), l’université de Bretagne, et les industriels...

Souhaitons leur bon courage, beaucoup de développement, et rendez-vous à la rentrée pour la leçon inaugurale.

Références

O. Kempf


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Egea 3534 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines