Magazine

Echevelée, la nuit

Publié le 22 mars 2008 par Mathilde
Des fusions silencieuses secouaient les nuages. Vagues pourpres et liserés de violet sombre montaient à l’assaut du ciel. Une échelle de couleurs posée juste à l’oblique, hésitait à la fois d’une manière désespérée pour atteindre la lune sur le noir sur le blanc, du plus clair au plus sombre la nuit même semblait source de luminosité, jusqu'à faire imaginer une couleur invisible qui serait plus pure que la lumière. La douceur de la nuit Eparpille un mouvement en son devenir La silhouette des grands bouleaux Répercute un langage oublié Le vide accueille l’ébauche D’un geste en attente   La lune étend la lumière de ses bras Etale sur le sol par endroit Une densité floconneuse Plus loin, l’incandescence d’un incendie Durcit son regard et sa violence La lune balance une ombre de tous côtés C’est toujours la même. Au matin..

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mathilde 8 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte