Magazine Société

Orange amer

Publié le 08 juillet 2012 par Chroneric

La société Orange nous parle de cette panne survenue entre le 6 et le 7 juillet 2012 comme la panne exceptionnelle du siècle. Une panne logicielle, ce qui peut vouloir tout dire, comme une mise à jour de logicielle qui a mal tournée, ou alors un développeur qui a mal programmé, etc... Bref, les conséquences ont été une impossibilité pour les clients de ne pas pouvoir appeler ou envoyer des sms. Ce qui est bien c'est que l'opérateur reconnaisse la faute et veuille faire un geste. Ce qui est plus ridicule c'est le geste.

Offrir une journée gratuite de communications à tous les clients et utilisateurs du réseau, ça va se traduire comment ? Je prends mon exemple. J'ai un forfait 2 heures auquel s'ajoute le temps non consommé du mois précédent. Etant donné que je n'utilise pas souvent mon portable, pour diverses raisons, j'ai tous les mois plus de 3 heures à consommer en appel. La journée de gratuité va passer inaperçue en ce qui me concerne. Je ne pense pas être le seul dans ce cas.

Offrir 1 giga de données pour les forfaits illimités, ça va se traduire comment ? Je rappelle à ceux qui ne savent pas ce que sont exactement ces "données" (ou data), c'est le volume d'informations qui entre ou sort du téléphone via Internet ou via les mails ou via les applications. Qui va en profiter ? Les plus gourmands dans ce type de communication, ceux qui utilisent énormément les mails, le surf sur le net ou le téléchargement d'applications ou de musique par exemple. Il reste qui ? Ceux qui ne savent même pas qu'ils peuvent faire tout ça, ceux qui n'utilisent ni Internet ni les mails, il y a aussi ceux qui ne savent pas s'en servir.

Offrir une place de cinéma à tous les clients, ça va se traduire comment ? Je prends à nouveau mon exemple. Je passe par mon comité d'entreprise pour acheter des places de cinéma à 5,10 €, ce qui équivaut à peu près à 2 places pour le prix d'une chez Orange. Je ne vais pas au cinéma régulièrement, j'écoule donc mes places à petite vitesse. Une place gratuite, pourquoi pas, faudra que je pense à la réclamer et ensuite à l'utiliser avant sa date de péremption. Surtout que si tout le monde réclame sa place, il va peut-être y avoir saturation du réseau, voire même plus de place si le nombre est limité...

Orange, avec toutes ces mesurettes, veut compenser une panne qui n'a fait que prouver la maladie du siècle : la dépendance à la téléphonie. Cela a prouvé que la majorité des utilisateurs ne peuvent plus se passer d'une machine. Même si vous enlevez les cas où le téléphone portable est vraiment important ou utile, il reste une grande partie de la population qui n'a pu ce jour-là envoyer un message ou faire un appel pour demander à son pote ou à sa copine "T'es où ?", "Tu fais quoi ?", "Machin m'a demandé de sortir avec lui". J'ironise un peu mais je ne dois pas être loin de la réalité.

Orange estime que le coût de cette indemnisation va être important. Moi je pense plutôt que cela va être modéré : cela dépend de l'utilisation quotidienne qu'en font les clients. Mon avis personnel est qu'au moins la moitié des clients ne profiteront pas des compensations. Une remise sur les factures, même de 2 ou 3 euros, aurait été plus marquante et plus concrète, et surtout, aurait touché tous les clients sans distinction d'usage.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Chroneric 80 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine