Magazine Culture

Deschamps, sélectionneur de l’équipe de France

Publié le 09 juillet 2012 par Radiocaracol @radiocaracol1

Après Blanc, parti il y a une semaine, l’équipe de France accueille un 2e champion du monde comme sélectionneur, en la personne de Didier Deschamps nommé dimanche au terme d’un long week-end passé à négocier avec le président de la FFF les détails du contrat plus que le fond du dossier qui a tenu si longtemps en haleine.

Deschamps, sélectionneur de l’équipe de France

Coupe du Monde 98 – Photo AFP

Selon L’Equipe, Didier Deschamps serait accompagné de Guy Stephan, qui était déjà son adjoint à l’OM.

Si son salaire devrait avoisiner celui de son prédécesseur, il y a en revanche fort à parier que Le Graët, soucieux du contrôle des dépenses autant que de la bonne image des Bleus, a borné les prérogatives de son sélectionneur.

Car s’il se satisfait du bilan sportif de Blanc, qui vient d’atteindre les quarts de l’Euro-2012, le mauvais comportement de certains Bleus en Ukraine leur vaut d’être convoqués le 27 juillet devant la commission de discipline.

Deux ans après avoir nommé à sa tête un premier membre de la génération dorée de 1998, l’équipe de France s’apprête donc à retenter l’aventure.

Mais « DD » est un ami de « Lolo » et la transition devrait s’effectuer en douceur d’ici le 1er match amical le 15 août contre l’Uruguay et avant d’entamer des qualifications du Mondial-2014 le 7 septembre en Finlande.

Après le délicat Euro-2012 de la bande à Blanc, une fade élimination en quart ternie par les mauvais comportements de certains joueurs, la FFF peut en tout cas se féliciter d’avoir obtenu le concours d’un technicien plus expérimenté que le précédent.

Surtout, Deschamps présente l’un des meilleurs palmarès parmi les entraîneurs français en exercice: finaliste de la Ligue des champions en 2004 avec Monaco, il a aussi gagné 6 trophées avec l’OM en 3 ans, dont un titre de champion de L1 (2010).

Après Blanc, parti il y a une semaine, l’équipe de France accueille donc un 2e champion du monde comme sélectionneur, Didier Deschamps nommé dimanche au terme d’un long week-end passé à négocier avec le président de la FFF.

« C’est un très bon choix (…) L’envie de travailler ensemble est réelle », avait assuré dès mardi son prochain employeur, à l’issue du comité exécutif de la FFF.

De longues négociations

Mais le capitaine des champions du monde 1998 avait préféré se ressourcer quelques jours en famille avant de renouer le contact samedi avec « NLG » à Paris.

« Nous sommes en pleine négociation », avait alors reconnu l’un de ses proches.

Le Breton à la tête de la FFF a certes ouvert en grand la porte de l’équipe de France au Bayonnais de 43 ans, il ne veut pas lui donner les pleins pouvoirs, qu’il avait déjà refusés à Laurent Blanc. M. Le Graët, soucieux de rester maître à bord et de ramener les Bleus dans le giron de la FFF, a tout de même su être assez persuasif.

Avec la présence de l’envahissant agent de Didier Deschamps, Jean-Pierre Bernès, qui gérait déjà les intérêts de Laurent Blanc, et compte tenu des relations délicates qu’entretiennent de notoriété publique « NLG » et « DD », deux forts caractères, ce n’était pas chose évidente.

En fait, on peut imaginer que ce sont les détails du contrat plus que le fond du dossier qui a tenu si longtemps en haleine.

VN:F [1.9.18_1163]please wait...Rating: 0.0/10 (0 votes cast)VN:F [1.9.18_1163]Rating: 0 (from 0 votes)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Radiocaracol 28 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte