Magazine Cinéma

Castlevania: Mirror of fate sur 3DS, on y a joué!

Par Totalyfr

Après l’épisode sur consoles HD Lords of shadow, l’association fructueuse entre Konami et l’éditeur espagnol Mercury Steam est reconduite pour donner naissance à un spin-off sur la console portable de Nintendo. Présent sur les bornes jouables de la Japan Expo, nous avons pu nous essayer à une longue démo du titre sur la version XL de la console.

stand nintendo japan expo

Du vieux et du neuf en démo sur le stand Nintendo

Au niveau de l’histoire, le titre de Konami se situe vingt cinq ans après Lords of shadow et sert de préquelle au nouvel épisode qui sortira sur console HD l’année prochaine. Ici, vous incarnerez quatre membres de la famille Belmont, seuls deux sont connus pour l’instant: Trevor et Simon Belmont. Nous n’irons pas plus loin dans le déroulement de l’histoire car elle dévoile plusieurs éléments relatifs à Lords of shadow sur consoles HD.

UNE BELLE CLAQUE VISUELLE 

Graphiquement, on peut dire que Mercury Steam parvient à exploiter à merveille la portable de Nintendo. La modélisation des personnages, très fine et détaillée, s’inspire en grande partie de la direction artistique de Lords of shadow (on ne va pas s’en plaindre). Le jeu ne rame pas d’un poil malgré les nombreux effets de lumière et de collisions résultant des affrontements entre votre personnage et les monstres belliqueux du manoir.
Bien que le soft hérite d’une maniabilité 2D comme ses prédécesseurs sur GBA et DS, les environnements sont entièrement modélisés en 3D. Elle permet ainsi à ce Castlevania de jouir de beaux effets de caméra comme des zooms et des rotations sur certaines parties favorisant un gameplay plus souple et renforçant la mise en scène. L’effet 3D relief est bien exploité même si à la longue il s’avère un peu gênant, par contre  je vous conseille de l’activer sur les cut-scenes! Effet garanti!

Castlevania: Mirror of fate sur 3DS, on y a joué!

UNE MANIABILITÉ ET UN GAMEPLAY « CASTLEVANIA »

Ce nouveau volet de la série mixe avec intelligence la jouabilité des versions DS et des éléments de Lords of shadow. Deux boutons sont ainsi assignés à l’attaque au fouet, une directe et une en zone. Comme dans l’opus HD, il est nécessaire d’effectuer les attaques avec timing afin de déclencher des combos dévastateurs qui renverront morts-vivants et autres loups-garous six pieds sous terre. Les combats d’ailleurs sont assez dynamiques et font la part belle aux esquives notamment face aux boss. Le saut est assigné au bouton B et vous permet d’effectuer des doubles-sauts, ce dernier n’est pas de trop tant le titre semble orienté plateforme sur certains phases. Dans la démo, une séquence vous fait escalader l’intérieur d’un bâtiment afin de débloquer une porte en contrebas. Cette ascension nous a permis d’essayer les différents mouvements disponibles, le double saut, le fouet vous permettant de vous accrocher sur certains points  et aussi l’habilité qui permet à votre héros de s’e suspendre aux parois vous donnant accès à des endroits reculés. La mécanique de jeu à l’instar des précédents opus est orientée vers l’exploration vous invitant à visiter le château et ses alentours de fond en comble, la carte affichée sur l’écran inférieur vous sera d’une grande aide tant les lieux sont gigantesques et variés.

DU GRAND CASTLEVANIA?

Avec son gameplay à l’ancienne, son ambiance sombre et sa mise en scène léchée, cet opus semble bien parti pour devenir un indispensable de la 3DS et pour mettre d’accord les fans hardcores de la premiere heure et les débutants sur la série de Konami. Pour la fonction Street-pass, on sait que cette dernière sera utilisée mais aucune info n’a filtré sur son intéret.
Juste une réserve à omettre sur la difficulté de cette démo qui, espérons le, sera rehaussée sur la version finale.  Il ne reste plus qu’à attendre la fin de l’année pour repartir à la chasse aux vampires…. ça va être long!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Totalyfr 315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte