Magazine Santé

Les ANIMAUX de COMPAGNIE font l’immunité des plus petits – Pediatrics

Publié le 09 juillet 2012 par Santelog @santelog

Les ANIMAUX de COMPAGNIE font l’immunité des plus petits – PediatricsAvoir un chien à la maison réduit les symptômes des voies respiratoires chez l'Enfant, selon cette étude finlandaise publiée dans l'édition du 9 juillet de la revue Pediatrics. Avoir un animal de compagnie est donc définitivement bon pour le développement psychologique mais également pour l'immunité de l'enfant. Enfin, si avoir un chat est également associé à une meilleure santé globale, après ajustement, seule la présence d'un chien à la maison est significative pour la santé globale de l'enfant...


Les études précédentes sont contradictoires sur le sujet, certaines associant la présence d'animaux dans la maison à des effets favorables, d'autres suggérant un risque accru d'infections respiratoires. Cette étude montre que les enfants ayant des contacts avec le chien de la famille ont moins fréquemment des otites, prennent moins souvent des antibiotiques et sont moins absents de l'école que les autres enfants. Avoir un chien peut contribuer à écarter les infections chez les nourrissons, même très jeunes, probablement en optimisant le développement du système immunitaire, suggère ici le Dr Eija Bergroth, du Kuopio University Hospital (Finlande).


Les chercheurs ont mené leur étude auprès de 397 nouveau-nés finlandais, nés entre septembre 2002 et mai 2005 en demandant aux parents de déclarer les symptômes, les infections, et les expositions aux animaux depuis la 9è semaine de vie de l'enfant et jusqu'à son premier anniversaire. Durant l'étude, la fièvre a été signalée chez 71,8% des enfants, l'otite chez 39,5%, la rhinite chez 96,7%, la toux chez 84,4%, et une respiration sifflante chez 32,2%. 47,6% des enfants ont reçu des antibiotiques. 65,2% des enfants n'avaient pas d'exposition au chien, 75,5% aucune exposition au chat.


Avoir un chien ou un chat est associé à une meilleure santé globale. Toutefois, après ajustement avec les facteurs confondants, seule la présence d'un chien à la maison est significative et la santé globale de l'enfant la meilleure, lorsque son exposition au chien est de moins de 6 heures par jour. Sur la présence d'un chien donc, les résultats sont sans appel. Comparativement aux enfants sans contact avec « l'animal », au cours de leur première année de vie, les enfants vivant avec des chiens,


·   sont en meilleure santé (OR : 1,31, IC : 95% de 1,13 à 1,52),


·   moins susceptibles d'avoir des infections fréquentes de l'oreille (OR : 0,56, IC : 95% de 0,38 à 0,81),


·   Ils prennent moins d'antibiotiques (pour traitement de l'otite) (OR : 0,71, IC : 95% de 0,52 à 0,96).


Quant à savoir pourquoi avoir à l'intérieur chien sur un période de temps limitée à 6 heures serait plus protecteur, les chercheurs suggèrent que les chiens qui se promènent une partie du temps à l'extérieur apportent une plus large diversité bactérienne dans le milieu de vie de l'enfant. Des  données préliminaires, certes, mais qui encouragent la présence d'un chien auprès des enfants, et entre autres raisons, pour prévenir les infections des voies respiratoires.


Source: Pediatrics Published online July 9, 2012 doi: 10.1542/peds.2011-2825Respiratory Tract Illnesses During the First Year of Life: Effect of Dog and Cat Contacts (Visuel © oksun70 - Fotolia.com)


Les ANIMAUX de COMPAGNIE font l’immunité des plus petits – Pediatrics
Accéderaux actualités sur le Développement de l'Enfant


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine