Magazine Environnement

Création d’un fond commun de placement à risque pour les PME du secteur des technologies vertes

Publié le 09 juillet 2012 par Sequovia

Création d’un fond commun de placement à risque pour les PME du secteur des technologies vertesL’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) lance un Fond Commun de Placement à Risque, le FCPR Ecotechnologies, pour favoriser l’investissement des PME innovantes en matière de technologies vertes. Dans le cadre des actions du Programme d’Investissement d’Avenir de l’ADEME, ce FCPR est d’ores et déjà doté de 150 millions d’euros. Ce fond sera géré par une filiale de la Caisse des dépôts : CDC Entreprises.

  • Quels sont les origines de cette démarche ?

Les PME du secteur des technologies vertes souffrent aujourd’hui d’un manque d’investissement indispensable au financement de leur croissance. Ce type de secteur d’activité requiert d’investir énormément, surtout lorsque l’entreprise passe de sa phase d’amorçage à sa phase de développement. Le FCPR s’adresse donc aux PME, du secteur des technologies vertes, qui « ne parviennent pas à financer leur croissance et à accroitre leurs fonds propres pour se développer ».

  • Qui peut bénéficier de l’aide du FCPR ?

C’est l’ADEME qui déterminera, évaluera et présélectionnera les entreprises/projets susceptibles de toucher l’aide du fond Ecotechnologies.

Les secteurs d’interventions du FCPR Ecotechnologies regroupent les 4 programmes « Investissements d’Avenir » de l’ADEME et sont les suivantes :

  1. Energies renouvelables, énergies décarbonnées et chimie verte : énergie solaire – éolienne – marine, géothermie, stockage et valorisation du CO2, chimie du végétal etc.
  2. Réseaux électriques intelligents (smart grids) : pour l’intégration des énergies renouvelables (éolien, solaire, marine…) dans les réseaux électriques pour une meilleure maitrise des consommations d’électricité.
  3. L’économie circulaire : valorisation des déchets – dépollution de sites ou encore l’éco-conception.
  4. Les véhicules du futur : pour le développement de nouvelles technologies ou de solutions innovantes en matière de déplacements maritimes et terrestres.
  • En savoir plus

Les fonds nécessaires seront répartis équitablement entre le FCPR Ecotechnologies et des acteurs privés (entreprises ou particuliers) dans « une logique d’investisseurs avisés ». L’ADEME stipule également « le Fond vise des opérations en fonds propres et quasi fonds propres pour des prises de participation minoritaire ». L’argent sera, après étude de chacun des dossiers, distribué aux entreprises françaises non cotées les plus innovantes.

Pour de plus amples informations concernant les thématiques du FCPR Ecotechnologies, découvrez sur le site de l’ADEME les « appels à manifestations d’intérêt ».

  • Avis Sequovia

Toujours dans le but de promouvoir les démarches environnementales au sein des entreprises et des collectivités, le FCPR de l’ADEME représente une solution plus qu’attendue par les PME du secteur des technologies vertes. Afin de favoriser un monde plus responsable, il est nécessaire d’encourager ces PME qui sont des précurseurs et des innovateurs en matière de développement durable. Cette initiative permettra de renforcer les acquis français, en matière d’environnement, grâce à la pérennité de ces entreprises qui demain seront des acteurs du changement.

Dans la même optique qu’OSEO, le FCPR va plus loin dans la démarche en favorisant volontairement les entreprises du milieu du développement durable.

Les entreprises des autres secteurs d’activités pourront notamment prendre exemple sur ces PME pour démarrer une démarche RSE.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sequovia 1882 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog