Magazine Humeur

La corrida synthétise toutes les perversions et toutes les lâchetés

Publié le 10 juillet 2012 par Taomugaia

cogida

La principale raison de refuser la corrida se situe à un niveau politique. Elle véhicule une idéologie de domination et d'asservissement. C'est un modèle réduit de totalitarisme : sa loi est la force, ses moyens sont la violence, ses fins sont la destruction.
La corrida synthétise toutes les perversions et toutes les lâchetés. 
D'abord vis-à-vis de l'animal, victime expiatoire dont on jouit de la mort sans craindre de représailles. Vis-à-vis de l'officiant torero, qu'on idolâtre, mais dont on exige qu'il s'expose au pire. Puis vis-à-vis du public, continuellement soumis à des sentiments antagonistes, tordus, impossibles à vivre : complicité, pitié, cruauté, remord, colère, compassion, joie, tristesse ...
Enfin perversion des valeurs et du langage : jamais en tauromachie on n'aura autant parlé de "beauté", de "respect" et de "loyauté" autour de cadavres.
    

Marc Fabre     


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Taomugaia 1219 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines