Magazine Environnement

Une collecte des déchets sur le Mont Blanc avec l’IDRAC

Publié le 10 juillet 2012 par Sequovia

Une collecte des déchets sur le Mont Blanc avec l’IDRACNettoyer le Mont-blanc, c’est le défi que se sont donnés 6 étudiants de l’IDRAC. C’est du 16 juin au 19 juin que ces 6 jeunes sont partis à la conquête de cet incroyable paysage fréquenté par plus de 30 000 touristes chaque année.

  • Le projet

Chaque année les étudiants de l’IDRAC doivent collaborer avec une association ou un organisme dans des « projets de cœur ». Pour les six étudiants de l’association « Respect it ! Enjoy it ! » de l’IDRAC Campus de Lyon, l’idée est simple : sensibilisons le grand public aux problèmes de pollution et de déchets qui envahissent des lieux tels que le Mont-Blanc. Après 7 mois de préparation, c’est en collaboration avec l’association écologique ADDU et l’artiste sculpteur Andy Parkins que ces étudiants ont commencé leur ascension vers « le toit de l’Europe ». Une vidéo de leur ascension est disponible sur Youtube.

  • Les déchets ramassés

La phase nettoyage du Mont-Blanc débute lors de la descente. Ils ont ramassé ainsi près de 15 kilos de déchets accumulés sur toute la longueur du trajet. Andy Parkins, a réalisé avec ces déchets des œuvres et des sculptures qui étaient à découvrir le 26 juin dernier à la mairie de Saint Gervais. Pour ceux qui aimeraient la revoir ou la découvrir, l’exposition sera présentée dans différentes villes de la région.

  • Témoignage

Une collecte des déchets sur le Mont Blanc avec l’IDRAC

Antoine Breuillé – Etudiant de l’IDRAC – Responsable du projet étudiant.

« 3 semaines après notre retour du « toit de l’Europe», j’ai encore la tête dans les nuages. Cette expérience hors du commun, bordée d’embûches (conditions météo épouvantables, report de l’ascension 3 fois de suite, non atteinte du sommet pour cause de vent…), a tout de même été un véritable succès. A notre grande surprise nous avons ramassé 15 kilos de déchets alors que nous ne sommes qu’au tout début de la saison ! Ce qui en dit long sur la pollution qui se trouve là-haut. Il va falloir sensibiliser les gens rapidement pour que le Mont-Blanc ne devienne pas la plus haute poubelle du monde. Au retour de notre périple, nous avons tout juste eu le temps de passer notre soutenance de projet devant nos professeurs à l’Idrac et d’inaugurer l’exposition réalisée avec les déchets récoltés durant notre aventure pour faire de la sensibilisation. Dès que nous reprendrons les cours, nous allons mettre sur pied une exposition plus importante avec le reste des œuvres réalisées par l’artiste Andy Parkins passionné par ce projet. Ensuite, nous passerons le flambeau à de nouveaux étudiants qui organiseront la prochaine ascension écologiste. Cette expérience nous a permis de mettre en pratique tous les apprentissages de gestion de projet et de management abordés durant notre 3ième année de programme Grande Ecole Idrac. Ce que nous retiendrons avant tout, c’est l’aventure humaine, nous avons eu l’opportunité de vivre mille vie en une et de réaliser une expérience que l’on a rarement l’occasion de mener en tant qu’étudiant. Grâce à ce projet, j’ai découvert de nouveaux horizons (communication, média…). Je n’oublierai jamais les frissons et le sentiment de liberté qui m’ont envahi lorsque qu’après six mois de lutte et de travail acharné, nous étions enfin tous les huit encordés et montions vers le sommet. »

  • Avis Sequovia

C’est un projet ambitieux que ces 6 élèves, en partenariat avec l’association ADDU et l’artiste Andy Parkins, ont entrepris au mois de juin. Du 16 au 19 juin ces étudiants de l’IDRAC ont débuté leur ascension vers le Mont- Blanc et ont ramassé près de 15kilos d’ordures sur leur passage. Ils ont également mis en place une valorisation de ces déchets grâce au travail de l’artiste sculpteur Andy Parkins. Les œuvres ont été exposées à la mairie de Saint Gervais mais seront également présentées un peu partout dans la région. C’est un magnifique projet de sensibilisation qui a le mérite d’avoir abouti. La récolte des déchets et la valorisation de ceux-ci par des étudiants sont les preuves que si nous faisions tous un effort, les paysages naturels, tels que le Mont-Blanc, pourraient être préservés.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sequovia 1882 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte