Magazine Santé

PIED-MAIN-BOUCHE, l’entérovirus bénin se fait mortel au Cambodge – OMS

Publié le 10 juillet 2012 par Santelog @santelog

PIED-MAIN-BOUCHE, l’entérovirus bénin se fait mortel au Cambodge – OMSOn l'appelle MPMB ou maladie pied-main-bouche et cette infection, normalement bégnine, liée à un entérovirus, lorsqu'il est du type 71 (EV-71) peut devenir mortelle pour l'enfant. La MPMB commence à inquiéter le ministère cambodgien de la Santé. Bien qu'à forte incidence en Asie du sud, la maladie a, en seulement 3 mois, fait plus de 52 petites victimes, âgées de 3 mois à 11 ans sur un total de 59 cas, selon les derniers chiffres de l'Organisation mondiale de la santé.


La MPMB est une maladie virale qui pourrait être qualifiée de courante chez les nourrissons et les enfants de moins de 10 ans d'Asie- mais peut également survenir chez les adultes. Le virus provoque de la fièvre et des lésions dans la gorge et des cloques sur les mains et les pieds. La maladie est généralement bénigne et les patients se rétablissent généralement en 7 à 10 jours. La maladie est causée par un groupe de virus appelés entérovirus (EV), mais l'un d'eux, le EV71, peut entraîner des complications graves, neurologiques, cardiovasculaires et respiratoires, mortelles, chez certains patients.


Au Vietnam, où la maladie est endémique, son épidémiologie reste complexe, mais l'EV71 est responsable de près de la moitié des infections chez les personnes qui ont été testées positives pour la MPMB. Au Vietnam, toujours, pour la seule période de janvier à septembre 2011, ce sont près de 100 décès et plus de 40.000 cas de MPMB qui ont été confirmés à travers le pays et les trois quarts des décès ont été constatés chez des enfants âgés de 3 ans ou moins. Mais le Viet Nam a mis en place les mesures pour réduire la propagation de la maladie, en particulier dans les écoles maternelles et les jardins d'enfants.


Au Cambodge, la maladie n'avait pas été identifiée jusque-là. L'enquête en cours menée par le Ministère cambodgien révèle elle aussi une proportion importante d'échantillons testés positifs pour les entérovirus 71 (EV-71), responsables de la MPMB.


Le pic de la maladie semble se situer autour de juin-juillet. Les mesures de prévention et de contrôle comprennent une surveillance accrue, la formation des professionnels de santé au traitement, à la prévention et à la surveillance, le renforcement de la gestion de la santé de l'environnement, le suivi de la qualité de l'eau potable et la nécessité d'une bonne hygiène personnelle, principalement par le lavage des mains. Il n'existe aucun traitement spécifique pour l'EV71 et il n'y a pas de vaccin disponible.


Source : OMS


PIED-MAIN-BOUCHE, l’entérovirus bénin se fait mortel au Cambodge – OMS
Lire aussi :DIABÈTE de type 1 : Un entérovirus à l'origine de certains diabètes ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine